5 Apr 2020
HomeSportSport GuinéeBasketball : les frondeurs annoncent un congrès électif mi-mars !

Basketball : les frondeurs annoncent un congrès électif mi-mars !

Visiblement la Fédération Guinéenne de Basketball n’a pas encore fini avec la crise. Deux camps se tiraillent depuis quelques temps pour diriger la Feguiba.

D’un côté le président Sakoba Keita qui a fait deux mandats. Pour les frondeurs qui citent l’article 37, Sakoba n’a plus le droit de se représenter pour un autre mandat. Alors que ce dernier a organisé un congrès non électif pour modifier les statuts de 2011. Dans cesdits statuts, le mandat du président est limité à cinq ans renouvelable une seule fois.

Pour se faire attendre, les frondeurs annoncent l’organisation d’un congrès électif au mois de mars prochain. Le Vice-président par intérim s’exprime en ces termes « nous aurons un congrès électif le samedi 11 mars 2020 à Conakry » précise Babila Keita.

De son côté, le secrétaire général adjoint précise que l’instance dirigeante du basketball africain s’est saisi du cas de la Guinée. Maurice Sangaré charge aussi le ministère des sports.

« L’assemblée générale non élective organisée récemment par le camp de Sakoba, est nul et de non effet parce que son mandat a déjà expiré. La FIBA Afrique a demandé à la Guinée d’organiser son congrès en fonction des statuts de 2011. Le ministère des sports n’a pas droit de légitimer une fédération ou non. Nous attendons la décision finale de la FIBA Afrique. »

Pour les frondeurs, la fédération dirigée par Sakoba Keita doit partir disent-ils. « Il y a eu tellement de violation des textes qui régissent le basketball Guinéen. Des membres statutaires élus ont été remplacés par Monsieur Sakoba. Des clubs fictifs ont été créés par cette fédération que nous ne reconnaissons plus. Notre milieu est un milieu apolitique, mais malheureusement c’est les politiques qui gèrent la Feguiba en ce moment, c’est pourquoi le ministre Bantama soutien Sakoba. Les statuts doivent être respectés, c’est ce que nous voulons. Cette équipe doit partir parce que son mandat a pris fin » affirme Ousmane Sylla membre des frondeurs.

Reste à savoir si ce congrès aura lieu le 14 mars et si sa tenue sera validée par la FIBA Afrique.

News publiée par la rédaction