Business | À la rencontre de Sadjo Tounkara, jeune entrepreneur et pas que !

Business & Entreprenariat
Views: 475

Sadjo Tounkara est un jeune entrepreneur qui évolue dans plusieurs domaines. Coach professionnel certifié et promoteur d’évènements inspirants, il est le fondateur de Supracoaching et l’auteur de plusieurs livres.

Il a également organisé deux événements majeurs à savoir : le “TEDx Bambeto” et “la Cloche du changement”.

Depuis 2018, ce jeune entrepreneur intervient dans plusieurs domaines dont principalement l’accompagnement scolaire, universitaire et professionnel.

Sadjo Tounkara nous a ouvert les portes de son entreprise dont il a accepte volontiers de nous parler au cours de notre interview :

Bonjour monsieur, parlez-nous de SUPCOACHING s’il vous plaît

 ’’SUP Coaching est une entreprise de coaching, spécialisée dans l’accompagnement Scolaire, Universitaire et Professionnel. Créée en 2018, SUP-Coaching dans son fonctionnement, accompagne au quotidien des entreprises et particuliers dans le renforcement de leurs capacités et dans le développement des compétences individuelles et collectives.

SUP-COACHING se structure autour de 5 programmes et services liés à l’accompagnement à savoir :

  • Le KARAMOKOEIN ;
  • Le Coaching Scolaire ;
  • Performance Individuelle et Professionnelle ;
  • Le Service de Rédaction de Projet ;
  • SUP EVENT ( TEDxBambeto, La Cloche du changement)’’

Qu’est-ce que l’entrepreneuriat vous apporte ?

L’entrepreneuriat me permet de consacrer mon temps à ma passion, de travailler en commun accord avec mes valeurs, me rend flexible à mon emploi du temps et me permet de me hisser vers le chemin de mon accomplissement personnel.

Qu’est-ce qui vous a motivé à vous lancer dans l’entrepreneuriat ?

L’entrepreneuriat, c’est comme la politique : on s’y lance quand on pense qu’on peut améliorer les choses significativement par notre talent, notre savoir-faire, notre créativité et capacité à innover.

J’y suis pour proposer des outils et services permettant de réinventer notre système éducatif et de bâtir une société épanouie et apprenante, gage du développement de la Guinée.

Quels sont les principaux challenges auxquels vous avez dû faire face avant de lancer votre entreprise ?

Comme on aime le dire souvent, tout début est difficile, la création d’une Start-up requiert plusieurs sacrifices.

Les challenges ont été énormes et généralement c’est la face cachée de l’iceberg que beaucoup ne voient pas.

Quand on est débutant dans un domaine peu connu à l’époque, étant donné que le coaching est délicat, et dans un pays qui sous-estime et critique tout, c’est difficile d’y tenir. Mais j’ai tenu le coup.

J’ai été victime de plusieurs critiques au début parce les gens voyaient le coaching comme une perte de temps et un domaine sans avenir.

Mais, je m’en sors bien et au vu des résultats atteints, je suis très heureux de voir qu’il (le regard) et le vocabulaire sont en train de changer sur le coaching en Guinée.

La crise actuelle a-t-elle affecté votre manière de travailler, vos marges, les rapports avec la clientèle ?

Depuis l’avènement de la pandémie de CORONAVIRUS, les PME ont été fortement touchées financièrement, une baisse de manière exponentielle du pouvoir d’achat des clients s’est installée, ce qui se répercute sur le cashflow des entreprises.

Mais, comme tout entrepreneur endurant, nous nous adaptons à ce changement brusque et profond.

Comment organisez-vous votre journée ?

Dans le monde entrepreneurial, chaque minute compte. Si notre temps, n’est pas utilisé à bon escient, notre productivité diminue, et notre efficacité ne sera pas au rendez-vous, car tout est question de cadence, on travaille en permanence. Une gestion optimale du temps est une des compétences clés en tant qu’entrepreneur.

Pour gérer et trouver le bon équilibre de mes priorités, j’utilise un outil qu’on a développé au sein de notre boîte. Cet outil, c’est Mon Journal Annuel d’Activités. Il me permet de :

  • Identifier les activités à faire, pour voir toutes les tâches d’une manière globale ;
  • Planifier chaque activité, pour alléger les charges mentales ;
  • Exécuter sans procrastiner ;
  • Évaluer en étant efficace tout au long de la journée, semaine, mois, voire l’année.

Pour permettre à chaque professionnel de gérer son temps de manière optimale, le Journal Annuel d’Activité, levier de l’efficacité et de l’efficience, est un outil simple et facile à utiliser pour rester le maître de son temps.

Quels conseils donneriez-vous à un entrepreneur débutant ?

Il est plus facile d’être employé que d’être un entrepreneur. Pour réussir le pari je le conseillerais de :

  • Toujours respecter le processus et ne pas briser les étapes ;
  • Avoir une vision sur le long terme pour son entreprise ;
  • Se créer un bon réseau autour de soi ;
  • Se remettre en question à chaque fois (dire que je peux faire mieux qu’hier) ;
  • Privilégier la qualité dans chaque œuvre ;
  • Apprentissage en continu.

Avez-vous un mentor ou un modèle ?

Oui, j’en ai quelques-uns. En partie, c’est grâce à leurs appuis que nous arrivons à mieux faire le voyage entrepreneurial.

Un petit message pour nos lecteurs, peut-être ?

Mon petit message à vos lecteurs est ceci : je les invite à comprendre qu’on ne réussit pas parce qu’on n’a pas échoué, on réussit parce qu’on a été plus fort que nos échecs et qu’on n’a pas abandonné.

Quand on est jeune, nous devons davantage parler par les actions et non par les mots. Les gens apprécieront peut-être ce que vous dites, mais vous jugeront uniquement sur ce que vous faites. Alors, faites ce que vous avez à faire, faites-le bien et laissez l’histoire se charger d’écrire votre légende personnelle.

Merci.

Merci pour cette interview et à très bientôt !

Tags: , ,

Vous pouvez aussi aimer

Sports | Mercato : Momo Yansané prêté par le Sheriff Tiraspol au Nizhny Novgorod en Russie
Revirement de situation dans l’affaire Pogba, Matthias dément toute implication !

Auteur

Articles les plus lus

No results found.