Conakry : “Guinée Ghetto Graff” embellit le Pont 8 Novembre avec des figures historiques !

Arts visuels
Views: 482

Omar Chimère Diaw est le membre fondateur de la structure de graffiti “Guinée Ghetto Graff” qui regroupe en son sein une dizaine d’artistes graffeurs. Depuis quelques semaines, ses camarades et lui sont sur le pont 8 novembre pour réaliser des fresques dans le cadre de leur projet intitulé « Conakry expression à ciel ouvert ». Rarili New est allé à sa rencontre pour en connaître plus sur sa structure et constater l’état d’avancement de ce projet…

Pourquoi ce projet ?

Parce que d’abord on vise à embellir la ville de Conakry en colportant des messages civiques et citoyens. Pour la première partie nous sommes sur le thème « les figures historiques de la Guinée », c’est dans ce cadre qu’on est en train de dessiner Samory Touré, Alpha Yaya Diallo, Dinah Salifou Camara, Zegbela Togba Pivi… afin d’immortaliser ces grandes figures historiques de la Guinée. Ensuite la deuxième partie sera bientôt lancée sur le pont de Madina où l’on devra travailler sur la salubrité et la sécurité routière.”

Pourquoi vous avez choisi les figures historiques plutôt que les personnalités publiques ?

Oui parce que je me dis que la nouvelle génération ne connaît pas ces personnes-là (les figures historiques). Donc en tant qu’artistes engagés, on veut faire revivre l’histoire. C’est pour ça qu’on va essayer de magnifier l’art qu’on a et le montrer au public guinéen, pour que les figures historiques de la Guinée soient immortelles dans nos mémoires.”

Comment avez-vous obtenu l’autorisation des autorités pour peindre ?

Nous sommes en partenariat avec le gouvernorat de Conakry. Madame la gouverneure a cru en nous, nous a financé et nous a donné le pont 8 novembre parce qu’elle aime beaucoup l’art.  Je la remercie parce que c’est la première fois depuis qu’on a commencé le graffiti qu’une autorité s’intéresse beaucoup à ce qu’on est en train de faire jusqu’à sortir des fonds pour nous encourager. Je la remercie, c’est elle qui nous pousse et c’est elle qui nous finance !”

 

 

 

 

 

 

 

Est-ce que vous rencontrez des difficultés dans ce projet ?

Oui. Les difficultés, c’est d’abord la population qui ne connaissait pas ce qu’on était en train de faire au début. Parce que les gens pensent que nous faisons le graffiti pour de l’argent. Mais nous, nous sommes des artistes engagés : on fait ça pour contribuer à notre manière au développement du pays. L’art aussi peut mener au développement ! Toutefois, après les premiers résultats, nous recevons des encouragements et des félicitations de la population qui commence à apprécier notre travail. Et pour celà je ne peux que leur dire merci.”

Quelles pistes de solutions proposez-vous pour améliorer les choses ?

La proposition c’est que l’État doit soutenir les jeunes artistes de la Guinée parce qu’il y a beaucoup de talents. Il suffit juste de nous donner les espaces pour que l’on puisse s’exprimer et aussi participer à la sensibilisation de la population. Parce qu’on a beaucoup de mots à dire, on a beaucoup de maux aussi à soigner ! Donc l’état doit nous appuyer, nous financer pour qu’on puisse donner de la couleur à la ville de Conakry et pourquoi pas, dans toute la Guinée ! Nous sommes prêts à sensibiliser la population guinéenne.

Pour terminer, quel message voulez-vous adressez aux lecteurs de Rarili News et à la population guinéenne ?

pJe remercie beaucoup la population guinéenne. Parce que si on est aujourd’hui ici pour ce grand projet, c’est grâce à la population qui ne cesse de nous encourager. Il y a même des gens qui viennent ici pour nous féliciter et admirer le travail. Ça nous fait plaisir de voir venir des gens prendre des photos. Franchement, je suis très content. Et je remercie aussi Rarili News ! Parce qu’à chaque fois qu’on a des activités, vous êtes les premiers à vous déplacer pour nous interviewer et de nous donner de la visibilité. Aujourd’hui encore, vous êtes les premiers à nous interviewer dans le cadre de ce projet. Et pour cela je vous remercie du fond du cœur !

Merci à vous également !

 

 

Vous pouvez aussi aimer

Sport | Transfert : Une piste du Syli fait de la convoitise en Ligue 1 française !
People | Avec “La Grande Escale”, la rappeuse, Keyla K se lance à son tour dans la restauration !

Auteur

Articles les plus lus

No results found.