ads

Durant trois jours s’est tenue la troisième édition du Pop-up Store Conakry, une exposition et un marché dédié à la promotion des produits locaux, made in Guinea. Un évènement ‘’Consommons guinéen’’ qui a abrité 30 exposants issus de plusieurs domaines, comme la mode, les cosmétiques, l’art, la gastronomie, les accessoires et l’agrobusiness.

Du 1er au 3 octobre 2021, l’hôtel Palm Camayenne a accueilli ces exposants et entrepreneurs venus faire connaître leurs produits 100% guinéens.

Serge Fofana, coorganisateur du Pop-up Store, est un amoureux du contenu local. Il revient sur l’objectif de cette exposition et admet le talent extraordinaire de nos entrepreneurs.

« Nous valorisons le made in Guinea. C’est pour cela qu’on a créé une plateforme pour ces exposants, pour pouvoir les mettre en lumière et en valeur, pour qu’ils puissent être mieux vus. Pour qu’ils puissent mieux vendre leur production car on s’est rendus compte que nos entrepreneurs sont remplis d’un talent extraordinaire. »

Avec 30 exposants, Serge se dit très fier de cette troisième édition et revient sur les deux précédentes.

« Déjà la première édition, on l’a faite pendant le mois d’avril dernier, avec 15 exposants. La deuxième édition, on l’a faite pendant le mois de mai passé avec 25 exposants et pour cette troisième édition, on est avec 30 exposants. D’ailleurs c’est une fierté pour nous, cette évolution qu’on a faite. Trois éditions aussi en une année, c’est vraiment une fierté pour nous. »

Âgée d’une vingtaine d’années, assise derrière son stand, Georgia Tady Camara, créatrice de la marque Gia’s Hair and Body, nous a présenté ses produits bio fabriqués par elle-même.

« Dans nos produits, comme vous l’entendez, Gia’s Hair and Body, on a des produits pour les cheveux, les produits pour le corps et les produits pour la nutrition c’est-à-dire qu’on essaye de toucher tous les secteurs en même temps. Nos produits sont bio et locaux, tous fait par moi et fait maison. Nos produits contiennent en tout et pour tout 12 éléments cosmétiques et 8 éléments nutritionnels… Des poudres qu’on transforme nous-mêmes, qu’on cultive nous-même. La plupart des produits sont à base de beurre de karité, d’huile de coco, de citron. On cultive aussi notre propre curcuma, verveine etc. On a aussi des habits pour le sport ».

Binta Diallo, directrice de Guinée Fashion Fest, cofondatrice de Kpaaf Guinée et fondatrice de la marque Kaadé collection, en est à sa troisième participation. Cette femme styliste met en valeur le textile guinéen et précise que les Guinéens peuvent mieux travailler ici qu’ailleurs.

« Je suis là pour montrer aux Guinéens qu’on peut faire mieux qu’à l’extérieur avec nos beaux tissus. Moi je suis plus dans le kimolo. C’est le pagne tissé de chez nous. Franchement c’est du haut de gamme qu’on essaye de valoriser ».

Mariama Dalanda, qui a un stand avec des produits détergents liquides sous trois formats et du javel (Bilinda), en est à sa première participation. Elle énumère les avantages de participer à cette exposition.

« Je suis là pour la première fois et je ne le regrette pas parce qu’on a pu vendre beaucoup. L’avantage ce n’est pas que de vendre mais c’est aussi ces relations que nous tissons avec toutes ces personnes qui évoluent dans le made in Guinea, pour savoir comment chacun est en train de se battre.
Nous arrivons à faire connaître nos produits autrement parce que comme vous le voyez, c’est un grand hôtel, il y a beaucoup de visiteurs y compris des étrangers qui sont émerveillés par ce qu’ils trouvent. C’est franchement formidable
. »

Aicha Keita, artisane, teinturière de son état qui vend des éventails, des nattes, des paniers, des colliers, des statuettes, des accessoires (tous fabriqués à la main) en est à sa deuxième participation. Elle profite de l’occasion pour faire passer un message aux organisateurs du Pop-up Store.

« Ce que je vais dire aux organisateurs, d’abord, c’est qu’on les remercie parce que ce sont des opportunités pour nous. Quand on est là, c’est une grande occasion de faire connaître nos produits. Ensuite, je veux leur dire que quand il y a des organisations pareilles, il faut faire un peu plus de publicité pour que la population sache que nous sommes là ».

À rappeler que pour avoir un stand et participer à cette exposition il faut juste avoir un produit local made in Guinea, dans n’importe quel domaine, et que ça soit fait localement et fait sur place.

Vivement la quatrième édition de Pop-up Store !

Kadiatou Baldé

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
tt ads

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *