11 Dec 2019
HomeLifestyleInterview : Nominé aux J Awards, Ibrahim Diallo nous parle de son réseau social « Kouma »

Interview : Nominé aux J Awards, Ibrahim Diallo nous parle de son réseau social « Kouma »

rarili news, guinee, conakry, infos, actualités, buzz, sport, event, lifestyle, musique, news, culture, people

Nominé aux J Awards dans la catégorie innovation, Ibrahim Diallo détenteur d’une licence en Economie Finance à l’Université Nongo de Conakry, est aujourd’hui reconnu comme l’un des jeunes les plus innovants de la Guinée, dans le domaine digital et informatique dans lequel il s’est formé par passion, et par envie de servir son pays. D’économiste à autodidacte en programmation, il déploie la première version bêta de la plateforme « Kouma » un réseau social multi-dialectes. Dans cet entretien qu’il a accordé à notre rédaction, le fondateur de ‘’Kouma’’ nous parle de sa création, sa particularité et ses avantages, ainsi que son enthousiasme à sa nomination aux J-Awards.    

Rarili News : Parlez-nous du réseau social Kouma ?

Aujourd’hui les réseaux sociaux sont devenus la nouvelle place publique de l’économie et facilitent la mise en relation et le partage d’évènements quotidiens. Toutefois, aucun ne tient compte des besoins des personnes qui ne savent ni lire ou écrire dans les langues dites internationales. C’est pour pallier cette exclusion numérique que j’ai développé Kouma afin de faciliter et accélérer l’inclusion numérique. 

Kouma signifie « parler » dans la langue malinké. C’est une application mobile de type réseau social multi-dialectes made in Guinea. Elle met l’accent sur la possibilité pour les utilisateurs de s’exprimer dans leur dialecte à travers désormais une option vocale lors de l’édition des statuts, textes et commentaires. Ce qui permet de conserver l’originalité du message ainsi que les émotions »

Rarili News : Comment aviez-vous eu l’idée de créer cette application ?

Inspiré par une histoire des internautes de Siguiri et les difficultés que rencontrait quotidiennement ma mère sur Facebook, je me suis lancé dans l’autoformation en programmation informatique et j’ai décidé de créer un réseau social, qui se fixe pour vocation de permettre à n’importe quel internaute (africain) de tout niveau de pouvoir partager et interagir sur le réseau via son dialecte.

Rarili News : Quelles sont les avantages qu’offre votre réseau social ?

 Le plus grand avantage de Kouma réside dans sa multi possibilité et son système de vocalisation avancée qu’il offre à ses abonnées et aux autres internautes afin de leur permettre de s’exprimer dans leur dialecte. En plus des options qu’offrent les autres réseaux sociaux, Kouma met désormais à disposition : une option vocale lors de la publication ou partage de photo et vidéo, une publication de statut audio simple, une option de commentaire vocal pour les publications, et une messagerie privée intégrée avec un système vocal dans toute l’intéraction ».

Rarili News : Parlez-nous de sa particularité ?

  Sa particularité c’est la mise en valeur des dialectes africains dans l’écosystème du numérique via le vocal afin de palier la barrière de langue que souffre le continent africain dans le monde de la technologie constitue la véritable et grande particularité par rapport aux existants ».

Rarili News : Vous avez été nominé aux J Awards 2019 dans la catégorie innovation. Quels sont vos sentiments ?

Après des années d’échecs en échecs c’est les « J AWARDS 2019″ qui à son tour aussi investi sa confiance et confirme que Kouma est l’avenir du numérique de la Guinée et que je fais partie de ceux qui ont fait bouger le pays en 2019. C’est le plus grand honneur pour moi et la plus grande fierté depuis le début de l’aventure dans ce projet. Cette distinction est une joie unique pour moi ».

Rarili News : Votre mot de la fin ?

J’invite tous les guinéens mais aussi les autres africains d’utiliser quotidiennement Kouma et de se dire si KOUMA devient une référence dans le monde c’est le numérique guinéen et africain qui est devenu une référence, c’est l’emploi dans le numérique qui est boosté, c’est la richesse économique de notre pays qui augmente. Car le Big Data est l’avenir de la technologie alors Kouma est l’avenir du continent de l’oralité (Afrique) et va palier à la barrière de la langue qui cause notre vrai retard à la course de la technologie. Et Merci à Rarili News de m’avoir permis de dire ces quelques mots ».

 

Kadiatou Baldé