8 Mar 2021
ad
HomePeople AfriquePeople GuinéeInterview : rencontre avec Zahraa Bah la fille voilée au ‘’Fitness tour’’ qui veut créer le ’’Hidjabe Fitness’’

Interview : rencontre avec Zahraa Bah la fille voilée au ‘’Fitness tour’’ qui veut créer le ’’Hidjabe Fitness’’

Fatima Zahraa Bah étudiante à l’ISSEG de Lambagni en Faculté de Biologie, est la fille sur la photo qui a fait le tour du web, une photo prise lors du Fitness Tour. Organisé au centre technique ANNEXE du stade Général Lansana Conte de Nongo, par Bouba Dial le journaliste animateur culturel au groupe Hadafo Medias, le ‘’Fetness Tour’’ est un évènement sportif qui regroupe de nombreuses personnes avec un accès gratuit mais une tenue de sport exigé.

A cet effet, Fatima Zahraa voilée a décidé de prendre part à cet évènement pour pratiquer le sport mais ça présence à cet endroit n’est pas resté inaperçu. Pour cause, son mode vestimentaire (pagne et voile) non adapté à l’évènement. Quelques jours plupart elle retrouve sa photo sur les réseaux sociaux, choquée elle décide de créer ’’Hidjabe Fitness’’ pour aider les femmes voilées à pratiquer le sport avec aisance. Notre rédaction est allée à la rencontre de cette jeune fille ambitieuse qui rêve de voir son projet se réalisé. Elle nous en dit un peu plus sur son histoire.

Comment vous ai venu l’idée d’aller assister à l’événement fitness tour ?

« Je suis partie pour voir réellement ce qui se passe là-bas. Parce que sa été ma première fois. Je voulais savoir quel genre de sport on pratiquait. Et si nous, femmes voilées nous avons le droit de participer à cet évènement comme les autres. Pour moi j’ai le droit de participer à ce genre de rencontre tout en respectant mon voile et en gardant ma pudeur ».

Votre habillement a fait le tour du web. Comment vous avez perçu cela ?

« Mon habillement a fait le tour du web. Pour la première fois de voir cette photo en guise de moquerie, j’étais mal à l’aise. Ce qui m’as fait le plus mal, c’est quelqu’un qui ne me connait pas et ne m’a jamais connu, prend ma photo et la publie juste pour rigoler. Je ne pensais pas avoir cette moquerie juste pour mon habillement ».

Certes certaines personnes se sont moquées de vous mais, d’autres aussi se sont approchées de vous pour vous encourager. Parlez-nous de cela.

« Oui effectivement. Et je dirais Alhamdoulilah aussi dans ce buzz j’ai eu la chance de rencontrer Hamadi Foinké un homme généreux avec lequel j’ai échangé sur pas mal de chose.  Et je lui ai fait part de mon projet ‘’Hidjabe Fitness’’, pour aider les filles et femmes voilées à pratiquer le sport comme le dit l’islam Inshaallah. Si Dieu le veut bien, je ferais en sorte que les femmes voilées puissent avoir un endroit pour pratiquer le sport en Guinée tout en gardant leurs voiles. Et nous comptons réaliser ce projet dans le principe de l’islam. Nous implorons l’aide d’Allah pour pouvoir réaliser cela ».

En tant que femme voilée quelle message avez-vous à lancer aux femmes voilées qui voudraient faire du sport tout en gardant leur voile ?

« Je dirais aux femmes voilées de ne pas écouter ceux que disent les gens. Elles doivent se battre pour leur bien. Elles doivent mettre dans leur tête qu’elles peuvent faire beaucoup de chose avec leur voile. Et je leur dirai d’être courageuses ».

Et qu’avez-vous à dire aux personnes qui vous ont aidé et qui comptent vous soutenir dans votre projet ?

« Je remercie toutes ses personnes qui m’ont aidé et soutenu. Merci pour vos cadeaux et messages d’encouragement. Je remercie mes parents qui m’ont toujours appris à respecter mon corps à garder ma pudeur.  Parce que même devant ma maman je ne peux pas porter de pantalon. Et je dirais aux femmes voilées d’être fière d’elles même et de leur habillement islamique. Les moqueries, ça fait partie de la vie et sa rend fort. Ne rien abandonné et de montrer aux autres que nous avons une place dans la société et nous sommes aussi capables de faire des activités avec nos voiles. Et nous aussi il est hors de question d’abandonner ».

Mot de la fin?

« Il faut que le Guinéen arrive à respecter les choix des autres. Ne pas abusé de la vie de quelqu’un. Respectons-nous et respectons les choix des autres. C’est important.

 Merci à Rarili News de m’avoir permis de m’exprimer ».

 

Entretien réalisé par Kadiatou Baldé

VOS COMMENTAIRES CI-DESSOUS :