16 Sep 2019
HomeEventL’événement « FRIA, VILLE DU LIVRE », les couleurs sont déjà annoncées

L’événement « FRIA, VILLE DU LIVRE », les couleurs sont déjà annoncées

A 48 heures de la tenue de l’événement littéraire: « FRIA, VILLE DU LIVRE », 60 femmes et filles de la cité industrielle de Fria ont bénéficié d’une formation gratuite sur l’entrepreneuriat et le leadership féminin.

Initié par le site d’informations culturelles et sportives Generations224.com en partenariat avec l’harmattan-Guinée et l’AFAF (Amicale des Fils et Amis de Fria), ce renforcement de capacité dirigée par Mme Bah Kadija a permis à des femmes venues des ONG, des associations, de l’administration locale et des jeunes élèves et diplômées, d’acquérir des notions sur le leadership féminin et sur comment se lancer dans l’entrepreneuriat en partant de 0 franc.

Pour l’initiateur de ce projet Alpha Camara, administrateur général du site d’infos Generations224.com, “cette formation permettra de réveiller chez chacune des participantes, l’instinct d’entreprendre et leur donnera des outils qui vont les permettre à la longue, de vivre autonome et de prendre en charge une partie des charges quotidiennes”.

S’adressant aux bénéficiaires, Mme Bah Kadija insisté sur le fait que se victimiser n’est pas une attitude d’une femme leader mais que dorénavant, “la femme doit par son potentiel, se faire respecter et mériter des postes de responsabilité par sa vision et son savoir-faire. Aujourd’hui, vous bénéficiez de cette formation et sachez que vous devez mettre en application son contenu pour devenir, leader dans votre domaine et aux yeux de la société”.

Les autorités préfectorales en la personne de Hadja Gnalen Condé Préfète de Fria et M. Lansana Boffa Camara Maire de la commune, ont procédé au lancement de la formation tout en prodiguant de sages et utiles conseils, aux participantes.

Premier volet de l’ambitieux projet “Fria, ville du livre” qui sera lancé le jeudi 18 avril prochain, cette formation est comme l’a indiqué Alpha Camara, “le départ d’une aventure dont l’ambition est de faire vivre les friakas dans d’autres secteurs d’activité qui n’ont rien à à voir avec l’usine”.

Communiqué de « FRIA, VILLE DU LIVRE »