27 Feb 2020
HomePeople AfriquePeople GuinéeQuand Mc Fresh et Louny s’envoient des flèches sur les réseaux sociaux.

Quand Mc Fresh et Louny s’envoient des flèches sur les réseaux sociaux.

Le jeune rappeur Mc Fresh qui se fait encore appeler ‘’soleil de Guinée’’, sort de son silence et répond directement au rappeur Louny qui, il y a quelques jours, posté une publication sur sa page qui a suscitée certaines réactions des internautes.

À cet effet, la phrase que Louny a utilisée porte à croire qu’il s’adresse à Mc Fressh, puisse que ce dernier se fait appeler ‘’Soleil de Guinée’’ et qu’il n’a pas pris assez de temps pour répondre à l’auteur de ‘’YaNousYaEux’’

« Ils prétendent tous briller comme le soleil, on sait tous que le soleil s’éclipse quand débarque la lune /le ciel est leur limite pendant ce temps je picnic sur la lune #YaNousYaEux ».

Vu la réaction de plusieurs internautes par apport à cette phrase, le rappeur poursuit :

« Je vois que les gens s’agitent depuis que j’ai publié un texte sur ma page, ça parle de clash et blabla j’ai pas le temps de clasher quelqu’un qui dort encore chez papa nourrit, logé et blanchit  je suis trop en avance pour des bêtises comme ça, si je dois clasher ça serait jay z ou Booba alors pardon arrêtez de taguer vos rappeurs de bas échelle sur ma page croyant que je m’adresse à eux j’espère avoir été clair, taguer les encore ici pour qu’ils redescendent sur terre.  Attaque-toi à ma musique ou n’aime pas ma musique je comprendrais mais j’ai l’impression en fait que les gens sont frustrés parce que j’ai l’argent et que je vis bien »

Alors, Mc Fresh l’auteur de ‘’Partouze’’ dont le freestyle a été validé par le rappeur Black M, sort enfin de son silence et répond à Louny en mentionnant directement le nom de ce dernier sur sa page Facebook.

« Tous les rappeurs Guinéens sont pauvres de A à Z sans exception. Là où je vous parle j’ai crédit orange 20.000 GNF. Celui qui vous dira qu’il a des millions il ment !!!
#NB : Louny a peut-être l’argent mais il n’est pas rappeur
 ».

Affaire à suivre.

Kadiatou Baldé