Santé | Chirurgie maxillo-faciale : 50 patients opérés gratuitement à la clinique Ambroise Paré !

Santé & EnvironnementSociété
Views: 321
Chirurgie maxillo-faciale

La clôture de la mission humanitaire de chirurgie maxillo-faciale organisée en collaboration avec l’ONG française « Les enfants du Noma », la fondation « Jida Khazaal » et l’ONG « Solidarité aux enfants démunis » a eu lieu ce vendredi 28 janvier 2022 à la clinique Ambroise Paré.

L’objectif de cette rencontre est la commémoration de cette mission d’équipes de chirurgiens, anesthésistes et infirmiers français qui sont venus dans le cadre de la fondation « Les enfants du Noma », opérer gratuitement plusieurs personnes pendant une dizaine de jours dans les blocs opératoires et installations de la clinique Ambroise Paré.

Professeur Hervé Benateau, chirurgien maxillo-facial, chef de service CHU de Caen et chef de mission du projet « les Enfants du Noma », revient sur quelques objectifs de la mission.

Professeur Hervé Benateau, chirurgien maxillo-facial, chef de service CHU de Caen et chef de mission du projet « les Enfants du Noma »

« On termine deux semaines de mission avec nos collègues guinéens et Maliens qui sont venus avec des patients. L’objectif c’est d’apporter des soins pour des pathologies qui sont très compliquées, très complexes avec des prises en charge que ce soit sur le plan de l’anesthésie ou de la chirurgie assez complexe. Donc on apporte nos compétences là-dessus. Deuxièmement, c’est d’apporter des soins de qualité aux patients guinéens et maliens… »

Durant 15 jours, ces médecins ont apporté leur savoir-faire, ont traité des pathologies très graves telles que le traumatisme, la fusion de la mâchoire du bas, les séquelles du noma, les fentes ou bec de lièvre, les tumeurs… Au total, l’équipe a pu opérer plus de 50 patients sur 8 jours de bloc opératoire.

Docteur Saad, chirurgien et directeur de la clinique Ambroise Paré salue l’initiative. Pour lui, l’expérience fut une grande œuvre humanitaire.

Docteur SAAD, Directeur Général de la clinique Ambroise Paré

« On a traité des pathologies extrêmes qui ont la particularité de défigurer la personne, avec des amputations de lèvre, de mâchoire, de visage, de demi-visage chez des petits et des adultes. Tout cela fait d’elles des personnes exclues socialement qui n’arrivent pas à aller à l’école, à avoir une insertion familiale correcte et une insertion socio-professionnelle. Donc les opérer pour leur permettre d’avoir un visage, même s’il n’est pas parfait, c’est quand même une œuvre qui est au-delà du remerciement, c’est une grande œuvre humanitaire. »

Professeur Rafiou, chirurgien maxillo-facial  et chef de service à l’hôpital Donka se dit fier de cette campagne durant laquelle de nombreux patients venus aussi de l’intérieur du pays ont bénéficié de soins gratuitement. Il invite la population à se manifester dès qu’ils ont des pathologies.

« Je demande à tout un chacun de ne pas rester à la maison avec des pathologies car elles ne constituent pas un sort lancé sur eux. Ce sont au contraire des pathologies comme toutes les autres maladies donc ils peuvent se faire traiter. Et par le biais des ONG, on peut les traiter gratuitement ».

Professeur Rafiou, chirurgien maxillo-facial  et chef de service à l’hôpital Donka, lors de la remise des certificats

La cérémonie a pris fin par la remise des attestations de remerciement par les personnes qui les ont accompagnés durant cette mission.

 

Vous pouvez aussi aimer

Société | La journée internationale de la protection des données célébrée par l’Ablogui et Amnesty International Guinée à l’ISIC de Kountia
Cinéma | « Dabola Fouga » : Kader Yomba Condé annonce la première projection du film !

Auteur

Articles les plus lus

Aucun résultat.
Menu