Sia Tolno : « On n’est pas tellement honoré… »

People Guinée
Views: 319

L’artiste chanteuse,  Sia Tolno a du mal à digérer l’indifférence des autorités en charge de la culture dans la promotion de la musique guinéenne en dehors de nos frontières. Cette voix de la forêt s’est défoulée lors d’une conférence de presse qu’elle a animée à Conakry le 5 décembre 2018.

Face aux hommes de médias, Sia Tolno s’est interrogée sur la compétence et la responsabilité du ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique, Sanoussy Bantama Sow.

« Est-ce que le ministre de la culture a l’idée de son fauteuil ? Est-ce qu’il comprend nos problèmes ? Sinon c’est quelqu’un qui est gentil…Mais notre situation n’a pas encore changé », a-t-elle affirmé.

Selon elle, le problème musical guinéen n’est pas parce que la Guinée n’a pas des bons artistes, mais tout simplement ils ne sont pas soutenus dans leur métier. C’est pourquoi, dit-elle : « A un moment donné, on se sent humilier… On n’est pas tellement honoré en tant qu’artiste guinéen… Peut-être il faut qu’on passe au parlement pour ça, il faut que nous les artistes nous apprenions à connaitre notre place…Aujourd’hui, il y a des artistes qui disent qu’ils vont en tournée, mais quel genre de tournée ? Et dans quelle salle ils se produisent ? », s’interroge l’artiste.

Poursuivant son intervention, elle a fait savoir que : « Yemi Aladé ne chante pas mieux que nous en Guinée… Même le groupe P. Square, il chante quoi d’extraordinaire mais seulement, ils ont le soutien, les sponsors s’intéressent à eux. Aujourd’hui, par exemple en Guinée, Azaya devait être millionnaire, riche en Guinée. Il faut des réformes, il faut que le gouvernement s’implique et que le BGDA joue pleinement son rôle. Et qu’on nous accompagne à tous les niveaux ».

Et d’ajouter : « Je m’ennuie quand je suis en Guinée. Je représentais la Guinée au Gabon, mais c’est les étrangers qui m’ont choisi…Mais quand on dit de prendre dix artistes pour représenter la Guinée au Sénégal, on ne pensera pas à moi, ils prendront leurs petites amies. Et notre pays sera représenté timidement…J’étais invité au diner d’Etat à Paris par François Holland, si j’étais en Guinée, on n’allait pas m’inviter. Donc On doit donner la chance aux personnes qui travaillent », conclu l’artiste.

Aboubacar Fodé Bangoura

Tags: , , , ,

Vous pouvez aussi aimer

Interview de Kandia Kora sur TV5
Le rap guinéen ouvre ses portes au groupe ‘’Ultimatum’’

Auteur

Articles les plus lus

Aucun résultat.
Menu