Singleton va inaugurer son centre culturel ‘’Benedi Records ’’ à Forécariah

De nos jours, de nombreux artistes se lancent dans l’entreprenariat. C’est le cas de Mohamed Saidou Bangoura connu sous le nom d’artiste Singleton qui va inaugurer le premier centre culturel de Forécariah précisément à Samou. Un centre au service de la culture qui est composée d’un espace culturel, un night club, un restaurant, des chambres d’hôtel...

L’artiste et l’entrepreneur vient de peine de mettre en place un complexe culturel qu’il a appelé ‘’Benedi reccord’’ en guise de reconnaissance à grand homme de la culture qui a fait de Singleton ce qu’il est aujourd’hui « Il porte le nom de Benedi Records parce que c’est lui qui est à la source de tout ce que je suis aujourd’hui. Quand on parle de Singleton, c’est lui. Il a fabriqué la marque singleton donc voilà une sorte de reconnaissance», se confie l’artiste au micro de Rarili News.

Parti d’un constat, le natif de Forekariah a jugé nécessaire de construire ce centre pour permettre à la jeunesse de cette localité de rester au même diapason que celle de la capitale par rapport à la culture urbaine. En plus d’être un espace de loisir, il permettra aussi de créer des rencontres entre les jeunes dans le cadre des formations dans le domaine de la culture : « Ce complexe est là pour ceux qui veulent apprendre les métiers d’arts, de musique. Il y’aura des formations avec des ateliers d’apprentissage. Des Formateurs viendrons donner des cours aux jeunes d’ici pour éviter l’exode rurale, en tout cas tous ce qui y contribue» ajoute t-il.

L’inauguration de ce complexe culturel est prévue pour ce dimanche 14 mai 2024. A cette occasion, la machine du dancehall compte faire la fête avec ses confrères artiste et la jeunesse de sa ville natale. « Un concert est prévue avec des amis artistes pour la prestation, il y’aura des services de qualités avec un accueille de tai lle. Ce centre est pour tout le monde, j’invite tout un chacun à venir découvrir le lieu mais aussi la ville de Forécariah qui a une terre très fertile », conclue-t-il.

Kadiatou Baldé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.