Home Société Communauté Société | Journée internationale des femmes : Des Guinéennes nous expliquent comment elles ont l’habitude de fêter !

Société | Journée internationale des femmes : Des Guinéennes nous expliquent comment elles ont l’habitude de fêter !

Société | Journée internationale des femmes : Des Guinéennes nous expliquent comment elles ont l’habitude de fêter !

Ce 8 mars, la Guinée et les autres pays du globe célèbrent la Journée Internationale des Droits des Femmes, l’occasion pour elles d’être reconnues à leur juste valeur et de magnifier le rôle primordial qu’elles jouent dans les sociétés du monde entier.

Et en Guinée, comment est-ce que les femmes fêtent cet évènement ?

Rarili News a tendu le micro à quelques Guinéennes qui ont partagé avec nous leurs habitudes en cette journée de célébration mondiale.

Fatoumata Bella, infirmière de profession, est l’une des incontournables de cette date. Tous les ans, elle se rend au Palais du peuple avec ses collègues de travail :

« Le 8 mars, pour moi, c’est un jour de fête. J’ai déjà cousu mon complet et je me prépare à sortir. Chaque année, nous nous rendons au Palais du peuple pour rejoindre la délégation du ministère de la Santé. On s’habille toutes en uniforme et on participe ensemble aux différentes festivités en compagnie des hautes autorités. Il y aura plein de ministres et membres du gouvernement ! »

Quant à Hawa Diallo, agent communautaire, elle n’a pas reçu son invitation cette année. La faute à la conjoncture, estime-t-elle :

« Là je ne suis pas sûre de pouvoir sortir. Personne ne m’a contacté depuis hier. D’habitude, on s’organise deux à trois semaines à l’avance. On s’achète des pagnes et on coud des habits en uniforme. Mais actuellement il n’y a pas eu de financement pour ça. Mon ONG et moi on avait l’habitude de partir au Palais pour faire la fête et on s’amusait jusqu’au soir. »

Ces deux témoignages se rapprochent du reste de celles des femmes que nous avons interrogées en ce jour de 8 mars.

Cependant, l’une d’entre elles s’est démarquée du lot. Elle nous a confié sous couvert d’anonymat :

« Je n’aime pas fêter le 8 mars en portant des habits pour aller au Palais, comme dans un carnaval. C’est de la démagogie tout ça. Je préfère rester à la maison. »

Le 8 mars, Journée Internationale des Droits des Femmes, est sans doute jour de fête en Guinée. Nous profitons de l’occasion pour souhaiter une joyeuse célébration à toutes les dames du monde entier !

Alpha Oumar Baldé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.