Société : la campagne des opérations de déguerpissement lancée à Ratoma

SociétéUrbanisme
Views: 343
opération de déguerpissement

Dans le souci de donner une belle image de la capitale Conakry, le gouvernorat de la ville, à travers les mairies, a procédé, il y a quelques semaines, à la campagne de déguerpissement des  emprises des voies publiques.

En cette matinée du lundi 10 janvier 2022, c’est au rond point d’Hamdallaye, que les autorités locales de la municipalité de Ratoma ont lancé les opérations de déguerpissement, en présence du maire par intérim, Alpha Oumar Sacko, accompagné de certains chefs de quartier et agents de force, de défense et de sécurité (gendarmerie, police, garde communale).

L’objectif est de déguerpir tous les domaines réservés de l’État, de supprimer aux alentours des routes  les stationnements anarchiques des voitures, libérer les emprises des marchés pour avoir une circulation paisible des véhicules et débarrasser tout objet encombrant le long des routes.

C’est une décision des nouvelles autorités du Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, à travers le Ministère de l’Aménagement de la Ville et du Territoire, le Ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat, qui se fait en collaboration avec le gouvernorat de la ville de Conakry et les 5 mairies, associés à l’assistance des forces de défense et de sécurité (gendarmerie, police, gardes communales).

Les opérations de déguerpissement, pour cette semaine, à Ratoma, se dérouleront sur une durée de 5 jours, du rond point Hamdalaye jusqu’au Grand carrefour d’Enco5. Notons  qu’une commission de sensibilisation a été mise en place par les autorités communales, quelques semaines avant le lancement de ses opérations, afin d’informer les citoyens de la nécessité de libérer les lieux occupés, 72 heures avant le lancement de ces opérations.

A cette occasion, M. Alpha Oumar Sacko a fait comprendre qu’il s’agissait de débarrasser la voie publique de tous les encombrants physiques. Il a ainsi déclaré  : « Kaloum a déjà fait son opération, Dixinn aussi et Matam a fini hier. Aujourd’hui c’est le tour de Ratoma. Nous avons décidé de débarrasser les voies publiques de toutes les vieilles voitures et gros porteurs qui sont abandonnés le long de nos voiries et ensuite, de ceux qui construisent des parkings ou des garages sur la voie publique. Notre objectif est de redonner à la capitale Conakry une image représentative ».

Pour le chef de construction et de contrôle urbain de Ratoma, Frédéric Oton, pour le lancement de cette opération de déguerpissement, il y a d’abord eu une campagne de sensibilisation qui a été lancée à l’endroit des populations afin de libérer toutes occupations illégales.

« Cette phase de sensibilisation est arrivée à son terme donc nous allons procéder aux opérations de déguerpissement. Mais du fait de notre présence sur le terrain, nous aurons en face des occupants qui seront encore sur place, alors nous allons devoir trouver la manière de les faire adhérer à l’opération. C’est-à-dire que ceux qui ont des « baraques » physiques, nous allons tout de suite les enlever ! Si se sont des occupations en dur, nous devrons trouver les moyens de les laisser pouvoir libérer tout leur contenu, avant de passer à la démolition et au nettoyage. Ainsi ils auront un délai maximum de 72 heures pour libérer les lieux », souligne-t-il.

A noter qu’après le déguerpissement de toutes ces emprises, toute personne qui se réinstallera illégalement sur les lieux devra répondre de ses actes devant les juridictions compétentes, a laissé entendre le maire intérimaire, Alpha Oumar Sacko.

Reportage réalisé par Alpha Kéïta

Vous pouvez aussi aimer

Musique | Singleton plus chaud dans sa nouvelle chanson : ‘’Palais’’
Sport | Réaction du capitaine du Syli et du sélectionneur Kaba Diawara

Auteur

Articles les plus lus

Aucun résultat.
Menu