ads

Ce samedi 2 octobre 2021, la Guinée a fêté le 63ème anniversaire de son indépendance. Une journée historique et particulière pour la jeunesse guinéenne qui l’a célébrée dans une joie immense.

Dès 9 heures, les rues de la capitale ont commencé à se remplir aux couleurs du drapeau guinéen. Avec des slogans comme liberté ou encore démocratie, les jeunes se sont massivement mobilisés au rond-point de Hamdallaye pour assister aux festivités.

      

Des artistes, opérateurs culturels, journalistes et activistes venus de plusieurs communes de la capitale se sont donnés rendez-vous à la Bellevue pour célébrer cette fête d’indépendance.

Depuis l’arrivée au pouvoir de l’armée le 5 septembre dernier, le peuple de Guinée se sent libéré. C’est le cas du jeune Amadou Barry venu d’Enco 5 et qui a vécu cette fête pour la première fois en Guinée. Fier de la République, ce jeune activiste ne cache pas sa joie et son émotion.

« Tout le monde se sent guinéen et est fier de la République vu que les nouvelles autorités ont prouvé au peuple que personne n’est exclu de la population guinéenne. Je n’ai jamais vu un engouement pareil en Guinée depuis que j’ai commencé à participer aux fêtes d’indépendance. C’est la première fois qu’on voit une foule aussi immense ! J’ai été ému, ça fait tellement plaisir que je me sens vraiment guinéen. »

Hassatou Lamarana Bah, journaliste, écrivaine et activiste pour la défense des droits de la femme, qui a l’habitude de célébrer le 2 octobre, précise que cette fête est particulière, énumère ses attentes et laisse un message à la jeunesse.

« Cette fois-ci, c’est une journée particulière parce c’est un nouvel ère qui s’annonce et nous espérons qu’avec la nouvelle équipe dirigeante il y aura de l’amélioration, tant pour bannir l’injustice que l’impunité dans notre pays. Et à cela j’espère que se rajoutera la parité hommes-femmes dans le gouvernement du CNT… Nous avons une jeunesse vraiment très dynamique, on voudrait qu’elle soit dans les instances de prise de décision, surtout les femmes.

Je demande à la jeunesse guinéenne de ne pas se laisser instrumentaliser par les politiques parce que nous sommes vraiment la future génération, celle qui doit relever ce pays. Il faut travailler, être indépendant financièrement… »

Bravant le soleil et la chaleur, des milliers de Guinéens avec des drapeaux rouges, jaunes, verts en l’air ont laissé la joie se lire sur leurs visages, ont dansé et chanté au rythme des ambianceurs de rue venus spécialement pour égayer la population.

Mohamed Ly, agent artistique, se dit être très content de fêter avec cette jeunesse.

« Nous sommes là pour la libération de la Guinée ! Ça fait réellement plaisir de venir assister à cette fête. Malgré la distance, la chaleur et le soleil, je suis vraiment heureux. J’ai quitté du quartier la Cité en voiture et à un moment donné, tout était bloqué. Du coup on a continué à pied pour célébrer notre envie de libérer la Guinée, de marcher et d’être dans l’ambiance. Enfin ça fait vraiment plaisir ! »

Cette belle journée du 2 octobre 2021 ne sera pas oubliée par la jeunesse guinéenne, qui a fêté aujourd’hui une nouvelle libération de sa chère patrie, la Guinée.

 

Kadiatou Baldé

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
tt ads

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *