ads

Ce samedi 20 novembre 2021, l’Organisation Internationale pour les Migrations en Guinée a officiellement lancé l’édition 2021 du Festival International du Film sur la Migration (GMFF). Ce festival  se tiendra du 20 novembre au 18 décembre 2021 dans plusieurs préfectures de la Guinée avec des séances de projections cinématographiques, avec notamment des films guinéens à l’affiche.

Cette rencontre a été riche en échanges mettant l’accent sur la réussite locale et la sensibilisation contre la migration irrégulière à travers la projection de deux film guinéens, ‘’Une vie incertaine’’ et ‘’Au beau milieu de l’océan’’, ou encore des témoignages de migrants rentrés au pays.

« Aujourd’hui c’est l’ouverture du festival du cinéma pour la migration, une matinée vraiment riche pour partager des histoires et voir deux produits réalisés par des acteurs amateurs. Ils sont volontaires dans le cadre d’un programme que l’OIM met en œuvre avec ses partenaires nationaux afin de soutenir les jeunes qui sont passés par la migration et qui ont un talent pour s’exprimer dans les arts. Aujourd’hui, c’est du cinéma qu’on parle.

On a eu l’opportunité de projeter le film ‘’Au milieu de l’océan” produit par Jacques Kolié, un film qu’on a soutenu », a déclaré Mme Anna Fonceka, cheffe de mission de l’OIM en Guinée.

Durant un mois, 60 séances de projection de films auront lieu dans les villes de Conakry, Boké, Mamou, Labé, Kankan et Nzérékoré.

M. Luka, chargé de communication et des médias à l’OIM, revient sur l’objectif de ce festival.

« C’est un festival mondial et ouest-africain et l’idée est de véhiculer l’histoire de la migration à travers le cinéma. Aujourd’hui, on a souhaité faire un lancement à Conakry pour justement centraliser ce festival. Il y aura des dates à Boké, Mamou, Labé, Kankan et Nzérékoré et puis après à Conakry. L’objectif est de toucher les gens au sein même des communautés avec des histoires qui leur ressemblent… »

La rencontre a pris fin par la prestation d’un jeune migrant slameur qui a ébloui la foule présente à cette rencontre et, pour couronner le tout, par une photo de famille.

 

Kadiatou Baldé

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
tt ads

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *