ads

En raison de la haute qualité des infrastructures du royaume chérifien et de ses capacités logistiques et hôtelières qui répondent aux normes internationales, sept sélections africaines y disputeront leurs matchs de qualifications pour la Coupe du monde 2022, prévue au Qatar.

Il s’agit du Mali, de la Guinée, de la Guinée-Bissau, du Burkina Faso, du Mozambique, de Djibouti et du Soudan, qui joueront dans les stades de Rabat, de Marrakech, d’Agadir, de Casablanca et de Tanger.

À cette occasion, ces cinq stades accueilleront du 6 au 12 octobre huit matchs comptant pour ces éliminatoires.

Dans ce registre, le complexe sportif Prince Moulaye Abdellah de Rabat abritera, le 9 octobre, le match Guinée/Soudan, alors que le Burkina et le Djibouti s’affronteront en aller et retour au Grand Stade de Marrakech, les 8 et 11 octobre.

De son côté, le Mali retrouvera le Kenya, le 7 octobre à Agadir, tandis que le Mozambique croisera le fer avec le Cameroun le 11 du même mois à Tanger.

En ce qui concerne la sélection marocaine, elle affrontera la Guinée Bissau le 6 octobre à Rabat, avant de rencontrer le 9 octobre la même formation au complexe sportif Mohammed V de Casablanca.

La rencontre Guinée/Maroc, comptant pour la 2ème journée et reportée en raison des circonstances sécuritaires en Guinée, se tiendra le 12 octobre au complexe sportif Prince Moulaye Abdellah de Rabat.

Décidément, la tenue dans le Royaume de ce grand nombre de matchs en une semaine traduit l’implication sincère du Maroc et son engagement sérieux dans
toutes les initiatives de solidarité vis-à-vis de ses frères africains. Elle reflète de plus les liens forts qu’entretient le Maroc avec les pays du continent, considéré comme une plateforme stratégique, un trait d’union entre les espaces européens et américains et un portail sur la Méditerranée et le Moyen Orient.

À rappeler que le Maroc est devenu une destination de prédilection pour les sélections africaines de football, qui y disputeront leurs matchs comptant pour les éliminatoires du Mondial 2022 prévu au Qatar, sur fond de décision prise conjointement par la FIFA et la CAF de ne pas homologuer plusieurs stades du continent pour non-conformité aux exigences de qualité et de sécurité.

En tout cas, quoi qu’on en dise, force est de reconnaître que le Maroc est un don pour l’Afrique !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
tt ads

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *