ads

Le tirage de la Guinée pour beaucoup d’observateurs du football semble jouable face au favori de la CAN, qui est le Sénégal, et les deux autres équipes considérées comme étant des outsiders, le Zimbabwe et le Malawi. L’agent joueur basé à Abidjan, Ibrahima Diouldé Diallo, a porté un regard sur le groupe du Syli national à la 33ème édition de la CAN Cameroun 2022.

«Déjà moi je pense que ce n’est pas un groupe de la mort, même s’il n’est pas facile non plus. C’est un groupe équilibré, à l’image des autres poules.

On se retrouve avec une équipe comme le Sénégal, qui est de par son effectif actuel un géant d’Afrique, et 2 équipes, le Malawi et le Zimbabwe qui ne sont pas là par hasard. Cela va donc donner des matchs disputés, avec des footballs très différents.

Ça parle beaucoup du Sénégal, comme si c’était le seul adversaire mais faut avoir du respect pour ces 2 autres sélections également. C’est une poule équilibrée, toutes les équipes auront donc leurs chances, avec le Sénégal comme favorite évidemment. Ça reste un derby mais aussi une revanche à prendre. Il nous faudra donc éviter une défaite contre cette équipe.»

Diouldé Diallo rajoute : «L’objectif serait d’obtenir un bon résultat face au Sénégal même si cela s’annonce difficile. À nos garçons d’être solides sur le terrain pour aller chercher ce résultat. C’est une équipe solide, mais nous faisons également partie des bonnes équipes. La première place se jouera normalement entre les 2 équipes, tout en ne sous-estimant pas le Zimbabwe et le Malawi comme je le disais tantôt. Parce qu’elles peuvent créer des surprises dans de telles rencontres. Elles doivent donc être prises très au sérieux.»

Parlant de l’équipe guinéenne, le responsable de Fella Sport Management, pense que le pays pourrait faire une bonne compétition mais à condition que la préparation se passe sérieusement.

«Après il ne faudrait pas aller à cette CAN pour juste faire de la figuration avec pour objectif de seulement sortir du groupe. C’est à partir des 8èmes de finale qu’on connaîtra le niveau réel et la compétitivité des différentes équipes. Il faut donc se donner les moyens de faire une bonne compétition qui dépendra de la préparation d’avant CAN à tous les niveaux.

Nous n’avons pas le meilleur effectif du continent mais celui dont on dispose, avec un peu de sérieux dans les choix et tout en prenant les valeurs du moment, permettra à la Guinée de faire une bonne CAN.

Avec la désillusion de la dernière CAN, je crois qu’ils sont déjà avertis, il faudra donc jouer sans complexe. Il nous faut prendre l’une des deux premières places pour éviter de tomber dans les calculs par la suite. Au Cameroun il faut qu’on aille le plus loin que possible», nous a laissé entendre Diouldé Diallo.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
tt ads

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *