C’est une information inédite ! Le président de Hafia FC, Kerfalla KPC Camara, se retire de la course à la présidence de la Fédération Guinéenne de Football après un compromis trouvé avec Antonio Souaré.

Au terme d’un entretien qui a duré environ deux heures, les deux mécènes du football guinéen ont « fait la paix des braves ». Le président du Hafia FC a décidé de retirer sa candidature au profit de celle d’Antonio Souaré, nous rapporte notre source.

Cette décision de KPC est le fruit d’une négociation entre lui et le président Antonio Souaré.

La Commission de Gouvernance de la Confédération Africaine de Football (CAF) s’est réunie au Caire les 5 et 6 janvier 2020, sur convocation de son Président Me Michel Kizito Brizoua-Bi, pour effectuer les contrôles d’éligibilité des candidats pour les postes de Président et de membres du Comité Exécutif de la CAF.
Cinq candidatures ont été officiellement enregistrées pour le poste de Président de la CAF et seize candidatures pour les postes de membre du Comité Exécutif à pourvoir.
Au terme des travaux, la commission a statué comme suit :
I- Candidats autorisés à figurer sur la liste des candidats éligibles à la Présidence de la CAF :
1) Me Augustin Emmanuel Senghor (Sénégal), Avocat, 55 ans : Président de la Fédération Sénégalaise de Football depuis août 2009 et membre du comité exécutif de la CAF depuis février 2018.
2) M. Jacques Bernard Daniel Anouma (Côte d’ivoire), 69 ans, Cadre Financier : Ancien membre du comité exécutif de la FIFA, ancien Président de la Fédération Ivoirienne de Football et Président d’Honneur de la Fédération Ivoirienne de Football.
Ø Candidat déclaré inéligible :
M. Ahmad Ahmad (Madagascar), Président sortant
Ø Candidats à la Présidence nécessitant des vérifications complémentaires :
M. Ahmed Yahya (Mauritanie), 44 ans, Homme d’affaires, Président de Fédération Mauritanienne de football et Membre du Comité Exécutif.
M. Patrice Tlhopane Motsepe (Afrique du Sud), 58 ans, Homme d’affaires, Président de Club (Mamelodi Sundowns FC).
Leurs candidatures ont été jugées recevables. Cependant, la commission a estimé que des vérifications complémentaires sont nécessaires avant une décision finale. A cet effet, une audition de ces candidats sera organisée au Caire le 28 janvier 2021.
Il- Candidats autorisés à figurer sur la liste des candidats éligibles à l’élection des membres du Comité Exécutif
1-Wadie Jary ( Tunisie )
2-Mustapha Ishola Raji ( Libéria)
3-Djibrilla Hima Hamidou (Niger)
4-Edwin Simeon- Okraku (Ghana)
5-Adoum Djibrine (Tchad)
6-Suleiman Waberi (Djibouti)
7-Isayas Jira ( Ethiopie)
7-Feizal Ismael Sidat (Mozambique)
8-Elvis Raja Chetty (Seychelles)
9-Maclean Cortez Letshwithi (Botswana)
10-Kanizat Ibrahim ( Comores)
11-Patricia Rajeriarison (Madagascar)
12-Lawson Hogban-Latré-Kayti Edzona (Togo)
lll- Candidatures au Comité Exécutif nécessitant des vérifications complémentaires :
1-Mamadou Antonio Souaré (Guinée)
2-Seidou Mbombo Njoya (Cameroun)
3-Arthur De Almeida E. Silva (Angola)
Leurs candidatures ont été jugées recevables. Cependant, la commission a estimé que des vérifications complémentaires sont nécessaires avant une décision finale. A cet effet, une audition de ces candidats sera organisée au Caire le 28 janvier 2021.
La candidature du président Antonio souare et son élection dans le bureau exécutif seraient d’autres victoires pour le football guinéen.
La Manche retour des préliminaires de la Ligue des Champions Africains, Horoya AC vs Racing Club d’Abidjan est prévue ce mercredi 06 janvier au stade du 28 septembre de Conakry. 
Au match Aller à Abidjan il y a quelques jours, les deux formations se sont quittées à 1-1, et un match retour décisif pour les deux clubs est prévu à Conakry. Cette confrontation des voisins se verra siffler par un quatuor Sénégalais.

Issa SY sera épaulé par :

El Hadj Malick SAMBA
(Assistant 1) et Djibril CAMARA
( Assistant 2). Tandis que Daouda GUEYE
est le quatrième officiel désigné par la Confédération Africaine de Football (CAF).

Le commissaire du match est : Gregorio BADUPA (Guinée Bissau )

 

Né au Mans en France en 1992, Simon Falette a accepté d’évoluer avec le syli national de Guinée pour des raisons familiales.
Arrivé en Allemagne il y’a 3 ans dans le club Frankfurt. Il a disputé la 2ème partie du championnat au (Fenerbahçe), quelques semaines plus tard le costaud a séjourné en Allemagne, où il a répondu au journal “Faz”.
Comment gérez-vous les revers ?
J’ai une famille avec trois enfants, je ne peux pas abandonner. Je crois en Dieu, il a un plan pour moi. Peut-être que je dois juste attendre et être patient.
Comment vous vous motivez dans un groupe d’entraînement avec cinq jeunes joueurs ?
J’ai un objectif, pour cela je dois travailler tous les jours – du mieux que possible.
Après la trêve internationale, vous vous entraînerez à nouveau avec des joueurs irréguliers : êtes-vous en retard pour gagner une place de titulaire dans l’équipe; parce que vous n’aviez pas de réelle pratique ?
Il n’y a aucun problème là-bas. Nous ne nous entraînons pas seulement en grands groupes, les petits groupes s’entraînent également entre eux.
Au cours de votre troisième année à l’Eintracht, vous n’avez joué qu’un seul match compétitif et vous avez été récompensé. Avez-vous l’impression d’avoir fait quelque chose de mal, de douter de vous-même ?
Non, je n’ai aucun doute sur moi-même. Telle est l’activité du football, une concurrence constante, également avec des collègues. Je peux accepter quand les autres sont meilleurs que moi. Je ne peux que continuer à tout donner.
Vos expériences à Fenerbahce ont-elles été aussi positives que celles de Daichi Kamada et Tuta dans leurs clubs en Belgique, qui ont fait un bond en avant dans leurs clubs de prêt ?
Daichi et Tuta sont encore jeunes, j’ai 28 ans. Je n’ai pas appris autant de nouvelles choses qu’eux, mais c’était bien d’être à Istanbul. Ma famille et moi avons fait connaissance avec un nouveau pays, une nouvelle culture et une nouvelle mentalité. Le niveau de la première ligue turque n’est pas aussi élevé que celui de la Bundesliga, mais un bon football est également joué. Il y a beaucoup de lutte.
Comment ce passage a t’il contribué à vous améliorer ?
Le changement n’a pas été facile au début – l’accent est mis sur la discipline tactique en Bundesliga. En Turquie, il y a moins de tactiques, mais plutôt une action rapide, il y a beaucoup de duels. Mais au final, c’était bon pour moi. Les duels directs sont une de mes forces.
Votre famille vit toujours à Istanbul, non ?
Oui, les enfants vont à l’école internationale là-bas. Ma femme est avec eux, je suis seul à Francfort pour travailler pour me remettre en forme.
Il semblerait que vous êtes plus susceptible de retourner à Fenerbahce que de rester avec l’Eintracht et de remplir également la quatrième année de votre contrat à Francfort ?
Tout est possible. Je dois voir quelles solutions existent et en parler à mon conseiller. Fenerbahce ne veut évidemment pas vous signer si urgemment, le club ne veut pas transférer le prix d’achat convenu.
Comment voyez-vous la situation ?
J’avais déjà l’impression que Fenerbahçe était content de moi. Après un début difficile, j’ai joué tous les matchs depuis le début. Mais à cause du Corona, les clubs ne veulent pas s’engager rapidement.
Après votre prêt à Fenerbahçe, il y a eu au départ des difficultés, Max Kruse a quitté le club car il n’aurait pas dû recevoir son salaire. Avez-vous des dettes impayées ?
Non, tout allait bien pour moi, Fenerbahce est un grand club avec une bonne organisation. J’y retournerais.
Si vous êtes honnête, il ne semble pas que vous ayez une autre chance à l’Eintracht. Avec Hinteregger et Ndicka, il y a deux gauchers dans les trois derniers qui ont une bien meilleure position avec l’entraîneur.
C’est vrai, mes chances ne sont pas très grandes. Mais l’année d’avant, il y avait trois gauchers devant moi et j’ai quand même eu 17 apparitions en compétition. Je dois juste être toujours prêt. Si je ne peux pas changer, je resterai. De nombreux experts s’attendent à ce qu’il y ait de nombreux professionnels du football au chômage, car les clubs réduiront leur effectif à cause du Corona.
Avez-vous peur du futur ?
Non, je n’ai pas peur. Je suis un défenseur central aguerri avec un pied gauche solide. J’ai joué la Coupe d’Europe avec l’Eintracht, nous avons passé de bonnes années ensemble.
Le football professionnel est-il un travail de rêve ?
Oui, mais c’est aussi beaucoup de travail, pas seulement sur le terrain. Il faut bien dormir et bien manger.
Eh bien, c’est vraiment un travail de rêve s’il consiste à bien manger et à bien dormir. (rires)
Oui, mais c’est plus que ça, il faut être très prudent avec son corps, avec la nourriture et la régénération. Par exemple, j’ai aussi essayé le yoga.
Votre meilleur moment à l’Eintracht ?
Premièrement : la victoire en coupe sur le Bayern, deuxièmement, les demi-finales à Chelsea. C’était triste aussi, mais cela m’a rendu très fier.
Midtjylland, le club du guinéen Sory Kaba a été sacré champion de Danemark ( D1) cette saison, ce dimanche en championnat le guinéen et les siens ont sans doute trop fêté leur titre. En déplacement à Aarhus le Midtjylland est tombé (3-0). Sory Kaba remplaçant jusqu’à la 46 min.
Midtjylland tombe juste après avoir été sacré champion de Danemark, une pire soirée pour Sory Kaba.

L’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2025 en Guinée, continue de faire d’elle. Tantôt, c’est l’hypothèse d’une co-organisation avec le Sénégal, et cette fois, c’est une démission.

Et c’est l’ancien capitaine du Syli national de Guinée, Aboubacar Titi Camara qui quitte le navire. L’ancien international guinéen qui occupait jusque là, la fonction de conseiller du président du COCAN, ne fait plus partie des membres de l’organe chargé de l’organisation de la CAN en Guinée.

“Ecoutez, j’ai décidé de partir par ce que je peux plus travailler dans ce climat avec certains (Bantama ??). La CAN étant la cause de toute la nation guinéenne, je leur souhaite bonne chance et qu’on arrive à l’organiser. C’est tout mon souhait.” a affirmé Titi Camara chez nos confrères de Guinefoot.

 

News publiée par la rédaction 

Le joueur guinéen, Mohamed Aly Camara évoluant sous les couleurs du club Suisse, les Young Boys de Berne a contribué à la victoire des siens ce dimanche.

Longtemps éloigné des terrains à cause d’une grave blessure, Mohamed Aly avait même manqué la CAN 2019 alors qu’il avait pris part aux éliminatoires. Après plusieurs mois d’absence, le jeune défenseur guinéen est de retour depuis quelques jours. Ce soir, il a disputé son second depuis qu’il a repris le chemin des stades. Et il a été décisif pour montrer qu’il est revenu en forme.

Contre Lugano dans le cadre de la 28e journée du championnat Suisse, Mohamed Aly Camara et les siens l’ont emporté (3-0). Mohamed Aly a marqué le troisième des Young Boys, juste avant la fin du match.

 

News publiée par la rédaction 

La fin de saison est plutôt rose pour le milieu de terrain guinéen souvent fatigué par des blessures. Naby Keita enchaine des matchs et des performances depuis le reprise après la pause forcée à cause de la pandémie de Coronavirus.

Ce dimanche lors de la réception de la formation d’Aston Villa en marge de la 33 ème journée de Premier League, Liverpool s’est imposé sur le score de (2-0). Histoire de se remettre après de sa chute (4-0) contre City, il y a quelques jours. Lors de ce nouveau succès des Reds, Naby Keita était titulaire et il a contribué à la victoire de son club. Le milieu de terrain a été passeur décisif sur l’ouverture à la 71 ème minute de jeu.

Naby Keita était relativement bon dans ce match, où il a disputé 85 minutes. Le guinéen a enregistré 85% de réussite, 3 occasion crées, 69 réussies. De quoi dire que le capitaine du Syli fait une fin de saison satisfaisante avec son club, déjà sacré champion d’Angleterre.

 

News publiée par la rédaction