Après les succès de “Djadja”, “Copines” et “Pookie” extraits de son album “NAKAMURA”, voici le nouveau clip d’Aya Nakamura “Soldat”.

En effet, la voix féminine la plus populaire en France teasait ce morceau depuis des mois dont plusieurs fans lui réclamaient. « Soldat », une chanson d’amour est enfin disponible pour le plaisir de ces nombreux admirateurs.

Sans oublier, le deuxième album d’Aya intitulé « Nakamura » sortie en novembre 2018 est déjà triple disque de platine.

 

Kadiatou Baldé

Avec l’équipe de Rarili News : suivez toutes les sorties musicales en Guinée

 

La nouvelle édition de « LA CHANSON DE L’ANNEE » 2019, sera produite le samedi 15 juin sur TF1.

Le show, enregistré, va élire « LA CHANSON DE L’ANNEE » parmi les 20 titres en compétition dont le morceau “Copines” de la franco-malienne Aya Nakamura :

 

  • ANGELE « Tout oublier »
  • 3 CAFES GOURMANDS « A nos souvenirs »
  • AYA NAKAMURA « Copines »
  • KENDJI GIRAC « Tiago »
  • PATRICK BRUEL « Pas eu le temps »
  • CLAUDIO CAPEO « Ta main »
  • SOPRANO « A la vie à l’amour »
  • CLARA LUCIANI « La grenade »
  • M POKORA « Les planètes »
  • ZAZIE « Speed »
  • HEUSS L’ENFOIRE (FT. SOFIANE) « Khapta »
  • AMIR « Longtemps »
  • PATRICK FIORI « Les gens qu’on aime »
  • VITAA & SLIMANE « Je te le donne »
  • ZAZ « Que vendra »
  • JENIFER « Notre idylle »
  • BOULEVARD DES AIRS « Allez reste »
  • DAVID HALLYDAY « Ma dernière lettre »
  • JEREMY FREROT « Tu donnes »
  • KEEN V « J’courais »

 

 

 

 

 

La chanteuse franco-malienne Aya Nakamura est nominée aux Bet Awards aux États-Unis dans la catégorie “Artiste International”.

Cette annonce a été faite le vendredi 17 mai dernier sur le compte twitter RapRnb :

« @AyaNakamuraa et @DossehLaFamine sont tous les deux nommés aux #BETAwards dans la catégorie « Artiste international ». @jok_daddy est également nommé dans la catégorie « Révélation internationale » ! ».

 

Cet événement qui se tiendra le 24 juin prochain à Los Angeles, récompense chaque année les artistes, personnalités afro-américaines et autres minorités aux États-Unis.

 

Aboubacar Fodé Bangoura

 

 

Le jeudi 14 mars, Aya Nakamura et Niska s’affichaient ensemble dans une vidéo live sur Instagram, alors que certaines rumeurs accusaient Niska de violences conjugales sur la chanteuse, durant leur relation passée. Avec cette vidéo, ils auraient tenté de faire taire les rumeurs, en les faisant passer pour un coup de promo, en marge de la sortie de leur clip Sucette“Ils sont prêts, tu penses ?” lançait Niska en démarrant la vidéo, “Je pense que ouais, ils attendent, ça fait un bon moment”, répondait alors Aya Nakamura. Très complices, la vidéo a rassuré les fans qui se montraient très inquiets.

Mais aujourd’hui, un nouveau rebondissement vient tout contredire. Dans une nouvelle publication postée sur Instagram, la chanteuse se dit enfin prête à tout raconter. Elle précise avoir eu des hauts et des bas avec son compagnon, sans mentionner le nom de Niska, restant très vague à ce sujet :

“Je vous vois et j’entends tout ce que vous dites. Chaque jour je grandis et j’essaye d’être meilleure qu’hier. […] Les choses vont vite sur les réseaux sociaux, je n’ai rien contrôlé. Nous avons eu des hauts et des bas, je le confirme, malgré le fait que je suis très discrète sur ma vie privée. Aujourd’hui, celle-ci a été dévoilée au grand public à mon grand regret. Je ne savais pas comment rattraper le truc, j’ai agi sans réfléchir. Je tenais à m’excuser auprès de toutes ces femmes, toutes ces organisations qui combattent chaque jour pour une cause qui me tient à cœur. Je suis vraiment désolée et très affectée par cette situation.”

 

Source : Mouv’

 

Aya Nakamura explose les compteurs avec son titre Pookie qui vient tout simplement d’être certifié single d’or soit 15 millions équivalents streams !

En pleine séparation avec Niska, Aya Nakamura cartonne avec tous ses titres en ce début d’année 2019. Et son titre Pookie devient un véritable carton et vient de recevoir la certification single d’or !

AYA NAKAMURA: SON TITRE POOKIE CERTIFIÉ SINGLE D’OR !

Aya Nakamura a sorti le titre Pookie en novembre 2018 et depuis il explose tous les compteurs. Sur sa chaine Youtube, le clip dépasse les 18 millions de vues. Et il y a aussi une autre bonne nouvelle. La rappeuse vient d’établir un nouveau record.

Il y a quelques instants sur Instagram, la chanteuse a annoncé le nouveau record de son titre Pookie. Le titre se voit certifier single d’or, cela correspond à 15 millions équivalent stream. En seulement 2 ans, Aya Nakamura a réussi à se faire une place dans le rap game. Et ce n’est pas sa rupture avec le rappeur Niska qui va mettre fin à son talent et aussi à sa réussite.

 

source : mce

 

 

C’est l’information qui fait le buzz sur la toile en ce moment, fin de romance entre la chanteuse Aya Nakamura et le rappeur Niska.

 

Selon plusieurs médias people de la France, les amoureux ont mis un terme à leur relation suite à une violente dispute.

Entre les fans de l’interprète de ‘’Djadja’’ et du rappeur Niska ça devrait être la ‘’guerre’’. Si Aya Nakamura enchaîne les succès au niveau de sa carrière musicale, ce n’est pas le cas pour sa relation amoureuse qui était au beau fixe dernièrement.

Le bloggeur Aqababe dévoile tous les détails sur son compte Instagram. Dans sa première story, on découvre Niska et Aya Nakamura très proches et se faisant des bisous. Ils ont l’air très complice. Mais dans la story suivante, la chanteuse de ‘’Djadja’’ à l’ œil tuméfié.

Selon Mcetv qui cite une information prise sur le compte instagram du blogueur Aqababe, Aya aurait reçu plusieurs coups au visage de la part du rappeur. La même source rapporte que les rumeurs disent que la franco-malienne serait tombée enceinte et cela aurait mis le rappeur dans une colère noire.

Il aurait alors pété les plombs et aurait frappé la rappeuse pour qu’elle avorte. Et d’après d’autres sources proches du couple, ce ne serait pas la première fois que le rappeur frappe la chanteuse. Et elle en aurait eu mare de prendre des coups et aurait décidé de rompre.

Source : Afrikmag

C’est sans doute un signe du destin. Pendant la Cérémonie des NRJ Music Awars 2018, l’animateur Nikos Aliagas a écorché le nom de la chanteuse Aya Nakamura. Puis elle repartira bredouille de la cérémonie des Victoires de la Musique 2019.

Et pourtant, son single “Djadja” a décroché la certification diamant. Et pourtant on nous envie Aya Nakamura dans tous les coins du monde. Dernier hommage en date, c’est le magazine américain “Forbes” spécialiste des classements d’influence et de fortunes à l’international qui lui a quelque rendu hommage.

Dans sa dernière édition recensant les européens de moins de 30 ans les plus influents, la belle chanteuse française tient une place à part. Dans le magazine, relayé en France par le site Vanity Fair, Aya Nakamura apparaît selon ces termes :

 « Prinicpalement connue pour son tube “Djadja”, qui cumule plus de 300 millions de vues sur YouTube, la pop-star franco-malienne Aya Nakamura a réussi à grimper au sommet des ventes en mélangeant des sons urbains et de l’afrobeat. L’année dernière, elle est devenue l’une des artistes françaises les plus “streamées” de l’Hexagone – et du monde. »

Vald fait aussi partie du classement. C’est une victoire pour le Rap.

 

source : rapunchline

 

 

Lorsqu’elle a débarqué dans le milieu de la musique, Aya se souvient, comme si c’était hier, des professionnels qui lui ont demandé de se “blanchir la peau”…

Devant des millions de téléspectateurs, en novembre dernier lors des NRJ Music Awards, son nom de scène a été de nombreuses fois écorché. Et ça, Aya Nakamura a bien du mal à s’en remettre. Pour la chanteuse qui monte, c’est le signe d’une certaine condescendance du milieu du showbiz à son égard. “Sur le moment j’étais énervée, et je le suis toujours, mais je n’ai plus envie d’en parler”, explique-t-elle aux Inrocks qui lui consacre un portrait cette semaine. 

“C’est difficile d’être une femme noire dans ce milieu, j’ai galéré”, précise celle que les jeunes écoutent aujourd’hui en boucle et qui transforme tout ce qu’elle touche en véritables succès. 

En novembre dernier, dans un entretien cette-fois accordé au magazine new-yorkais The Fader, elle racontait, comme le soulignent nos confrères, qu’au cours de sa carrière on lui avait demandé de se “blanchir la peau ou de mettre du fond de teint plus clair pour toucher un public plus large”. Un choc bien évidemment pour la star qui est née à à Bamako au Mali en 1995 mais a grandi à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). 

Source : Public