Tous les yeux étaient rivés cet après-midi sur Doha pour la cérémonie de tirage des phases de poule de la Coupe du Monde qui aura lieu du 18 novembre au 22 décembre 2022 au Qatar.

Les cinq représentants africains sont désormais situés sur leurs prochains adversaires.

Les champions d’Afrique sont tombés dans la poule A composée du Qatar, pays hôte, des Pays-Bas et de l’Équateur. Il faut dire que les Sénégalais auront une belle carte à jouer, avec un duel entre Mané et Van Dijk en vue.

Le Sénégal va affronter les Pays-Bas lors du match d’ouverture et le Qatar va défier les l’Equateur, une première depuis 20 ans le pays hôte ne joue le match d’ouverture de la coupe du monde.

Le Cameroun hérite de la poule G composée du Brésil, de la Serbie et de la Suisse.

Les Lions Indomptables tirent un gros morceau.
Le Maroc quant à lui fera face à la Belgique, à la Croatie, et dans la poule F, le Ghana va en découdre avec le Portugal de Cristiano Ronaldo, l’Uruguay et la Corée du Sud.

Une autre revanche à prendre du côté des Black Stars : on se rappelle de la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud.

La Tunisie se retrouve dans la poule D en compagnie des champions du monde (France), du Danemark et du vainqueur entre le Pérou, les Émirats Arabes Unis ou l’Australie.

Les amoureux du football auront droit à de très belles oppositions dans cette phase de poule, notamment un passionnant derby européen dans la poule E entre l’Espagne et l’Allemagne.

La Pologne de Lewandowski va affronter l’Argentine de Léo Messi dans le groupe C.

Quelle nation africaine voyez-vous aller le plus loin dans cette compétition ?

Les rideaux sont tombés ce soir en Afrique au compte des matchs de barrage de la Coupe du Monde Qatar 2022. Les 5 représentants africains sont désormais
connus. Il s’agit de :

Sénégal – Les champions africains en titre ont validé leur ticket en éliminant les Pharaons d’Égypte de Mohamed Salah à la séance des tirs aux buts. Le but de la victoire est à l’actif de Sadio Mané comme lors de la finale de la dernière CAN.

Ghana – Second qualifié de la journée ! Les Blacks Stars, après avoir concédé le match nul fermé (0-0) à l’aller, ont fait l’essentiel en allant prendre le point du nul à Abuja (1-1) et validé leur billet pour le Qatar.

Maroc – Troisième qualifié après avoir démoli la RDC (4-1), les Marocains ont confirmé leur retour en grande forme sur l’échiquier continental. Malgré leur mauvaise performance lors de la dernière CAN au Cameroun, les hommes de Vahid ont pulvérisé les Congolais à Rabat ce soir.

Le Cameroun est donc le quatrième qualifié aux dépends de l’Algérie. Les Lions Indomptables avaient un but de retard avant le coup d’envoi du match. Les hommes de Rigobert Song ont refait leur retard avant la seconde mi-temps, avant de mettre un terme à tout espoir de qualification des Algériens en prolongation (2-1). Les Lions Indomptables répondent de la plus belle des manières aux critiques du match aller à domicile.

La Tunisie est la dernière qualifiée du continent face au Mali. C’est le seul match de la soirée où il n’y a pas eu de but. Les deux équipes se sont quittées sur un score nul et vierge (0-0). Mais lors de la manche aller, la Tunisie avait obtenu les trois points au stade du 26 mars de Bamako (1-0).

Les yeux sont donc rivés sur le tirage de la phase de poule prévu le vendredi prochain, à l’issue duquel on connaîtra les différents adversaires des 5 représentants du continent.

Pour son match retour face aux Lions Indomptables du Cameroun, la Fédération Algérienne de Football a émis le souhait d’inviter l’une des légendes du football guinéen, Aboubacar Titi Camara, à travers une lettre d’invitation qui lui a été adressée à cet effet.

Sur son compte Facebook, le principal concerné a réagi par ce message :

“Très heureux d’être parmi les invités d’honneur de la Fédération Algérienne de football pour assister à la rencontre retour du 29/03/2022 Algérie-Cameroun, comptant pour la qualification de la Coupe du Monde Qatar 2022.

Je vous souhaite un bon début de semaine à tous !!!!”

C’est un match qui a tenu toutes ses promesses ! Entre les Lions indomptables du Cameroun et les Pharaons d’Égypte, les deux nations les plus titrées du continent en Coupe d’Afrique des Nations (7 titres pour l’Égypte et 5 pour le Cameroun) la bataille était lancée.

Il n’y a pas de vainqueur au cours du temps réglementaire (0-0). C’est aux séances de tirs aux buts que les deux équipes se sont départagées (3-1) en faveur des Pharaons d’Égypte, qui vont donc affronter le Sénégal dimanche prochain.

C’est la 11ème rencontre de Coupe d’Afrique des Nations entre l’Égypte et le Cameroun. Aucune affiche n’a eu lieu plus souvent dans l’histoire de la compétition.

C’est une rencontre qui restera à jamais gravée dans la mémoire des fans du football africain en général et de celui des Comores en particulier, avec d’énormes faits de jeu avant et pendant le match face au Cameroun.

Privé de douze éléments de son effectif dont les deux gardiens de but et le coach principal, les Cœlacanthes ont dû faire un grand bricolage pour affronter les Lions Indomptables, en mettant dans les buts Chaker Alhadur qui aura été héroïque au cours du match.

Réduits à dix à la 7ème minute de jeu, les Comoriens vont encaisser le premier but du match à la 29ème minute sur un but de Toko Ekambi, puis un second but à vingt minutes de la fin. Vincent Aboubacar trompe le gardien des Comores et inscrit son 6ème but de la compétition.

Malgré l’inferiorité numérique, M’Changama à inscrit l’un des buts de la CAN sur un coup de pied arrêté.

Ce match aura laissé des traces. On apprend qu’il y a eu des morts autour du stade suite à une bousculade…

C’est une bonne nouvelle pour le sélectionneur des Cœlacanthes et le public comorien, à quelques heures du match les opposant au pays hôte le Cameroun (19h TU).

Avec plus de douze cas de Covid-19 au sein de l’effectif dont les deux gardiens de but (sachant que le troisième est blessé), ils pourront compter sur un de leurs joueurs-clé.

Après un nouveau test réalisé ce matin, Ali Ahamada a été diagnostiqué négatif et pourrait participer au match de ce soir. Il doit encore passer des tests complémentaires dans la journée.

On connaît désormais les deux qualifiés de la poule A pour les huitièmes de finales de la CAN. Il s’agit du pays hôte, le Cameroun, et des Étalons du Burkina Faso.

À Olembe, les Lions indomptables déjà qualifiés avant cette journée ont été tenus en échec par les Requins bleus du Cap-Vert (1-1). Vincent Aboubacar, auteur de 4 buts déjà dans la compétition, a ouvert le score à la 39ème minute pour le Cameroun. En seconde période, le Cap-Vert revient au score à la 53ème minute par Garry Rodrigues.

Ce match nul permet aux Capverdiens de faire partie des possibles qualifiés pour les huitièmes de finale.

Dans le même groupe à Bafoussam, les Étalons Du Burkina Faso ont concédé le nul face à l’Éthiopie (1-1). Bayala à la 23ème minute pour le Burkina et Kebede sur penalty à la 51ème.

Ce point permet aux burkinabé de terminer derrière le Cameroun avec 4 points et d’accéder au tour suivant de la CAN.

Les Lions indomptables du Cameroun sont intouchables à domicile depuis plus de vingt ans et l’ont confirmé cet après-midi, en renversant les Étalons du Burkina en cinq minutes, lors du match d’ouverture de la 33ème édition de la CAN.

Après avoir concédé le premier but de la rencontre, inscrit par Fabrice Sangaré, à la 24′, les camerounais ont renversé le match en cinq minutes, sur deux penaltys obtenus et transformés par le capitaine Vincent Aboubacar (40′ et 45′).

Le score ne changera pas malgré les multiples occasions des deux équipes en seconde période.

Les Lions confirment ainsi leur invincibilité a domicile depuis 1998 en match officiel.

Pour cette 33ème édition de la plus grande fête sportive du continent, Camerounais et Burkinabés seront au rendez-vous pour le lancement de la compétition.

Retour sur le parcours de ces deux grandes formations.
Sept fois finaliste et cinq fois vainqueur des CAN (1984, 1988,2000, 2002 et 2017), les Lions indomptables du Cameroun font partie des nations les plus titrées du continent, derrière l’Egypte (7 fois vainqueur). Pour leur vingtième participation de l’histoire à une phase finale de la CAN, les Lions, amenés par Éric Marc Choupo-Moting, auront la lourde tâche de conserver le trophée continental à domicile.

Finalistes de la CAN 2013 où ils avaient perdu face au Nigeria (1-0), les étalons tenteront de rééditer cet exploit une nouvelle fois.

Dans cette équipe du Burkina, il y aura la présence de deux joueurs évoluant dans le championnat guinéen, Dramane Nikema et Oula Abass Traoré, qui jouent au Horoya AC.
Le Burkina court derrière son premier sacre continental, pour sa 12ème phase finale, et aura pour première mission de faire tomber le Cameroun, qui n’a plus perdu à domicile depuis juin 1998, lors des éliminatoires de la CAN 2000 (3-1) face au Ghana.

Depuis 1998 les deux équipes ont disputé 9 matchs dont une victoire pour les étalons, 5 nuls et 3 défaites.
Les Camerounais démarreront la rencontre avec un ascendant psychologique sur le Burkina. Aux Burkinabés de renverser la tendance !
QUE LA FÊTE COMMENCE !

Lors de sa dernière visite à Yaoundé, le patron du football Africain, Patrice Motsepe, a confirmé que la compétition continentale aura bien lieu aux dates prévues, du 9 janvier au 6 février 2022, au Cameroun.

« Nous serons tous présents au Cameroun dans quelques semaines, a lancé le dirigeant sud-africain, plus détendu et prolixe qu’à son arrivée à Yaoundé. Je suis si fier du travail effectué. Nous allons organiser cette CAN, en partenariat avec le gouvernement du Cameroun, le peuple du Cameroun, la CAF et le nouveau président de la FECAFOOT, Samuel Eto’o. Nous sommes prêts à montrer au monde le meilleur du football africain, le meilleur de l’hospitalité africaine. Ce sera une CAN réussie, la plus réussie de toutes ! »

Plus loin le président de la CAN affirme :
« Je serai présent à partir du 7 janvier. Donc si je suis là à partir du 7, tout le monde doit être là le 7, pour le coup d’envoi de l’épreuve le 9. Nous pouvons organiser une compétition de football aussi qualitative que celle organisée en Europe et ailleurs dans le monde. »

Et il conclut : « je vous donne rendez-vous le 9 janvier. Je serai là dès le 7 avec ma femme et mes enfants, par ce que nous sommes tous Camerounais ! »