Le tirage de la Guinée pour beaucoup d’observateurs du football semble jouable face au favori de la CAN, qui est le Sénégal, et les deux autres équipes considérées comme étant des outsiders, le Zimbabwe et le Malawi. L’agent joueur basé à Abidjan, Ibrahima Diouldé Diallo, a porté un regard sur le groupe du Syli national à la 33ème édition de la CAN Cameroun 2022.

«Déjà moi je pense que ce n’est pas un groupe de la mort, même s’il n’est pas facile non plus. C’est un groupe équilibré, à l’image des autres poules.

On se retrouve avec une équipe comme le Sénégal, qui est de par son effectif actuel un géant d’Afrique, et 2 équipes, le Malawi et le Zimbabwe qui ne sont pas là par hasard. Cela va donc donner des matchs disputés, avec des footballs très différents.

Ça parle beaucoup du Sénégal, comme si c’était le seul adversaire mais faut avoir du respect pour ces 2 autres sélections également. C’est une poule équilibrée, toutes les équipes auront donc leurs chances, avec le Sénégal comme favorite évidemment. Ça reste un derby mais aussi une revanche à prendre. Il nous faudra donc éviter une défaite contre cette équipe.»

Diouldé Diallo rajoute : «L’objectif serait d’obtenir un bon résultat face au Sénégal même si cela s’annonce difficile. À nos garçons d’être solides sur le terrain pour aller chercher ce résultat. C’est une équipe solide, mais nous faisons également partie des bonnes équipes. La première place se jouera normalement entre les 2 équipes, tout en ne sous-estimant pas le Zimbabwe et le Malawi comme je le disais tantôt. Parce qu’elles peuvent créer des surprises dans de telles rencontres. Elles doivent donc être prises très au sérieux.»

Parlant de l’équipe guinéenne, le responsable de Fella Sport Management, pense que le pays pourrait faire une bonne compétition mais à condition que la préparation se passe sérieusement.

«Après il ne faudrait pas aller à cette CAN pour juste faire de la figuration avec pour objectif de seulement sortir du groupe. C’est à partir des 8èmes de finale qu’on connaîtra le niveau réel et la compétitivité des différentes équipes. Il faut donc se donner les moyens de faire une bonne compétition qui dépendra de la préparation d’avant CAN à tous les niveaux.

Nous n’avons pas le meilleur effectif du continent mais celui dont on dispose, avec un peu de sérieux dans les choix et tout en prenant les valeurs du moment, permettra à la Guinée de faire une bonne CAN.

Avec la désillusion de la dernière CAN, je crois qu’ils sont déjà avertis, il faudra donc jouer sans complexe. Il nous faut prendre l’une des deux premières places pour éviter de tomber dans les calculs par la suite. Au Cameroun il faut qu’on aille le plus loin que possible», nous a laissé entendre Diouldé Diallo.

Kaba Diawara a été l’attaquant du Syli national de Guinée lors de la CAN 2006 en Égypte. De nos jours, il est entraîneur adjoint de l’équipe nationale guinéenne. Dans un entretien diffusé sur Canal+, Kaba Diawara n’a pas cacher ses ambitions de devenir dans le futur l’entraîneur principal du Syli national.

“J’ai commencé comme manager général de l’équipe nationale depuis quelque temps, mais je rêve d’être entraîneur national, c’est pourquoi j’ai accepté d’être adjoint au côté de Six et j’ai passé des diplômes.

Je rêve d’être un coach honnête et direct dans mes propos malgré ma gentillesse.

Je rêve de reproduire l’exploit de 1979, jouer la finale de la CAN et faire se qualifier la Guinée à la Coupe du Monde pour la première fois, en connaissant les réalités du Qatar qui est un pays de football. Surtout que Sekouba Bambino nous prépare une autre musique pour la Coupe du Monde !”

Quelques mois après avoir disputé le dernier tour des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations au Cameroun en 2022, les différentes nations qualifiées ne connaissent toujours pas leur adversaires.

Plusieurs dates ont été annoncées pour le tirage de la CAN. La confédération africaine de football vient à nouveau de publier une nouvelle date du tirage de la CAN 2021 qui sera jouée en début d’année 2022. Ce sera le 15 août prochain au pays de Roger Milla et le Syli national de Guinée pourrait éventuellement connaître ses adversaires.

Quel tirage pour le Syli national de Guinée ?

Né le 13 Août 1970 à Labé, il a commencé la pratique du football très tôt à 13 ans en suivant son grand frère pendant ses entrainements.

Il a évolué sous les couleurs du Hafia FC, du Horoya AC et de la Renaissance FC dans le championnat national.

En 1985, il participe avec les cadets à la Coupe du Monde de ladite catégorie pour son tout premier tournoi majeur, en Chine.

Deux ans après, à l’image de plusieurs footballeurs guinéens, il arrive en France avec le Concarneau pour un contrat concluant de 6 mois avant de rentrer en Guinée.

Connu sous le nom de “Golden Boy”, il disputera 3 CAN avec le Syli (1994, 1998 et 2004) avant de mettre une croix sur le football en 2014 à la suite d’un jubilé organisé au vieux Stade du 28 Septembre.

Depuis lors il évolue dans la formation des jeunes. D’ailleurs, il a eu l’opportinuité d’officier sur le banc de la Flamme Olympique pour quelques matchs avant d’être limogé par la suite.

C’est fait et bien mérité par l’équipe nationale senior de Handball angolaise, qui vient de remporter la 24ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations face au Cameroun (25-15).

Le champion en titre disputait la finale de la CAN cet après-midi contre les Lionnes du pays hôte, le Cameroun, au Palais des Sports Polyvalents de Yaoundé. Les palancas negras n’ont pas fait de cadeau aux joueuses camerounaises, malgré la présence de leur public et des autorités sportives. Un match largement dominé sur un score de 25-15.

L’Angola remporte pour la 14ème fois de son histoire la CAN senior de Handball !

La prochaine édition est prévue en 2022 à Dakar, la capitale sénégalaise.

Né le 4 novembre 1971 à Conakry, il fait partie de cette génération de footballeurs qui a porté haut le drapeau national 🇬🇳 à travers le continent.

Après un passage dans le championnat camerounais, notamment avec le Tonnerre de Yaoundé (à partir de 1988 et pour 3 saisons), le natif de Conakry s’engage en 1991 avec le SC Bastia en France, club avec lequel il vivra les beaux jours de sa carrière de footballeur professionnel.

Il a disputé 3 phases finales de CAN avec le Syli (1994, 1998 et 2004) avant de raccrocher définitivement les crampons, entraîneur adjoint du Syli après sa carrière footballistique.

À quelques heures du derby ouest-africain qui doit opposer la Guinée au Sénégal pour le compte de la deuxième journée de la CAN Handball Seniors Dames, 4 joueuses guinéennes ont été déclarées positives au coronavirus à l’issue du test effectué avant chaque match.
L’annonce a été faite par la commission médicale qui a fourni les résultats du dernier test effectué aux sélections concernées. Dès l’annonce de cette information, les 4 handballeuses ont été placées en isolement et sont suivies de près par les médecins camerounais et le staff médical du Syli Handball.
La Guinée va donc jouer ce soir sans certaines joueuses cadres qui sont affectées par le coronavirus. Jean-Louis Leblond fera sans ces 4 joueuses, qui suivent actuellement des soins pour un retour rapide dans l’effectif.
La Fédération Guinéenne de Handball, confiante, rassure les supporters et le public guinéen : toutes les dispositions sont prises pour une prise en charge de ces joueuses. Le président Mamadouba Paye Camara et le vice-président Lounceny Kaba quitteront Conakry cet après-midi pour apporter le soutien de la famille du handball guinéen à cette équipe.
Rendez-vous à 17h pour le coup d’envoi du match Guinée – Sénégal au Palais Polyvalent des Sports de Yaoundé.
Le bureau exécutif de la Fédération Guinéenne de Handball souhaite un prompt rétablissement aux joueuses.

Hier étaient réunis au palais Sekhoutoureyah autour du président de la République quelques acteurs du football et proches du président Antonio Souaré pour une rencontre de sortie de crise.

Après plusieurs minutes d’échanges en visioconférence avec la secrétaire générale de la FIFA, Fatma Samoura, on pouvait retenir :

“Nous sommes conscients de l’engagement d’Antonio Souaré dans le football. Il est l’un des rares africains qui investissent autant dans le football de son pays. Nous avons fermé les yeux sur certaines exceptions du statut de la FeguiFoot, mais lorsqu’on attire notre attention, nous sommes dans l’obligation d’en tenir compte…”

Selon l’article 33 alinéa 4 des statuts de la FeguiFoot, tout candidat à sa présidence ne doit pas avoir été jugé coupable d’une violation du code d’éthique de la FIFA, ce qui a été le cas d’Antonio Souaré et été acté le 29 janvier 2021 à l’issue d’une procédure d’enquête.

À cela s’ajoute la menace de suspension de la Guinée dans les différentes compétitions internationales, notamment la CAN qui approche.

Ces messages freinent la route au président sortant et candidat à sa propre succession.

Dans la journée de ce lundi 26 avril, il pourrait annoncer officiellement son retrait de la course à la présidence de la FeguiFoot.

En déplacement pour le match, le Syli national de Guinée a quitté Conakry par vol spécial dans la nuit du vendredi 26 au samedi 27 mars pour Windhoek dans le cadre de la 6ème journée des éliminatoires pour la première place du groupe A.
Au match aller à Conakry les hommes de Didier Six s’étaient imposés 2-0 et, pour ce match retour l’équipe est quasiment composée que des joueurs locaux.
Mais dans ce groupe, il faut noter l’absence de Yakouba Gnagna Barry épinglé par une affaire administrative, nous apprend la fédération guinéenne de football.