En déplacement pour le match, le Syli national de Guinée a quitté Conakry par vol spécial dans la nuit du vendredi 26 au samedi 27 mars pour Windhoek dans le cadre de la 6ème journée des éliminatoires pour la première place du groupe A.
Au match aller à Conakry les hommes de Didier Six s’étaient imposés 2-0 et, pour ce match retour l’équipe est quasiment composée que des joueurs locaux.
Mais dans ce groupe, il faut noter l’absence de Yakouba Gnagna Barry épinglé par une affaire administrative, nous apprend la fédération guinéenne de football.
La Guinée s’est imposée 1-0 ce mardi au stade Général Lansana Conté de Nongo grâce à l’attaquant de Partizan de Belgrade Seydouba Soumah konkolet, une victoire qui donne la qualification au Syli national pour le Cameroun en 2022.
Dans ce match, le joueur local Naby Camara “policier” a laissé ses marques tout en assurant la défense jusqu’au sifflet final et face à cette belle impression, l’ancien capitaine Kamil Zayatte, n’a pas tardé de faire les éloges au défenseur du Hafia via son compte Facebook
《Que dire d’autre à part que je suis fier de toi…
Tu nous as sorti un match XXL, tu as répondu à l’appel de ta nation et honoré la confiance mise en toi, je te tire mon chapeau El maestro le policier tu peux même remplacer le Général Bafoe》a-t-il annoncé.
En marge de la rencontre décisive pour le Syli national contre son voisin du Mali pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations. Le président de la république Prof. Alpha Condé, soucieux de la qualification du pays à la fête du football africain, a envoyé un message à l’ensemble des concernés :
« Vous Bantama, ministre d’État en charge des Sports et Antonio, président de la Fédération guinéenne de football et Naby Kéïta capitaine de l’équipe, évitez que l’histoire se répète comme à votre temps, la Guinée ne s’était pas qualifiée pour la Coupe d’Afrique… » a laissé entendre.
Depuis quelques jours maintenant, un grand nombre d’observateurs s’indignent de la convocation d’un joueur qui est sans club depuis plusieurs mois.
Yadi Bangoura a été rappelé après le forfait de l’attaquant du Locomotive Moscou François kamano, le technicien français Didier Six interrogé sur la question n’a pas pu convaincre :
 « Yadi Bangoura a été pris parce qu’il est venu avec nous au Portugal il a prouvé qu’il pouvait être parmi nous. Au départ il n’y était pas parce qu’il était en manque de temps de jeu, ce qui est réel je l’ai eu au téléphone mais je pense que sur vingt minutes il peut beaucoup nous apporter, parce que c’est un gagneur et c’est un finisseur voilà pourquoi Yadi est avec nous »
Le français affiche à nouveau son incohérence sur sa liste.
Le technicien français du Syli national de Guinée a toutes les armes en sa possession ce mercredi pour affronter les aigles du Mali pour le compte de la 5ème journée des éliminatoires de la CAN 2022.
Tous les joueurs sont désormais présents à l’hôtel depuis la nuit du mardi 23 Mars.
Voici la liste des 28 joueurs :
1- Aly Keita (gardien/Suède)
2- Moussa Camara (gardien/Guinée)
3- Ibrahim Koné (gardien/Malte)
4- Bangaly Sylla  (gardien/France)
5- Mamadou Kane (Azerbaïdjan)
6- Yakhouba Gnagna Barry (Guinée)
7- Alsény Camara (Guinée)
8- Ibrahima Sory Doumbouya (Guinée)
9- Mohamed Bangoura (Guinée)
10- Mohamed Kalil Traoré (Guinée)
11- Morlaye Sylla (Guinée)
12 – Moustapha Kouyaté (RD Congo)
13- Ibrahima Camara (Portugal)
14- Naby Camara (Guinée)
15-Yady Bangoura (Belgique)
16- Kamso Mara (République Tchèque)
17- Naby Keita (Angleterre)
18- Mamadou Lamarana Diallo (France)
19- Mady Camara (Grèce)
20- Seydouba Soumah (Serbie)
21- Mohamed Bayo (France)
22- Ibrahima Sory Conté (France)
23- Issiaga Sylla (France)
24- Saidou Sow (France)
25- Sory Kaba  (Danemark)
26- Ibrahima Sory Conté (Bulgarie)
27- Mohamed Aly Camara (Suisse)
28- Amadou Diawara (Italie)
La Guinée reçoit ce mercredi au stade Général Lansana Conté de Nongo, les aigles du Mali pour le compte de la 5ème journée des éliminatoires de Coupe d’Afrique des nations prévues au Cameroun en 2022.
Le Mali seul pays qualifié dans ce groupe, sera face au Syli qui n’a besoin d’une victoire pour voir le ciel du Cameroun.
Au cours des échanges avec les hommes de médias, le technicien français du Syli n’ignore aucun détail pour être au rendez-vous en 2022 au Cameroun.
« On est chez nous, il y’a des points à gagner sur les deux matches. Quand on est entraîneur, on calcule simplement puisqu’on a six points à prendre. Notre priorité c’est la qualification et on fera le nécessaire étant donné que nous sommes concentrés uniquement sur les 3 points. Maintenant, nous allons respecter les adversaires, respecter ce qui s’est passé et aussi les lois », déclare Didier Six.
Déjà qualifié avec 13 points et leader du groupe, Magassouba compte aborder cette rencontre avec plus de responsabilité. Bien qu’il souhaite clore sa journée avec un succès, mais il est conscient de la qualité de son adversaire du jour.
« Nous savons tous que les matches  Mali-Guinée ont toujours été des rencontres très palpitantes. Non seulement chaleureuses, mais aussi très plaisantes à voir. La Guinée est une grande nation de foot qui n’a jamais manqué de talent. Nous avons en face de nous une très bonne équipe, qui est prête techniquement. Mais comme vous savez, nous sommes venus ici avec un esprit très serein pour jouer ce match dans un contexte que nous connaissons tous. En clair, nous allons jouer ce match avec plus de sérénité et d’abnégation et surtout avec plus de responsabilité ». Ajoute l’entraîneur Malien.
Le coup d’envoi est prévu à 16 GMT
Le Syli national joue pour son éventuelle qualification pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations cet après-midi au stade Général Lansana Conté de Nongo face au voisin du Mali.
La Guinée sera qualifiée si elle arrive à battre les aigles de Magassouba, avant ce match décisif pour le Syli, le président de Hafia FC a envoyé un message de détermination et d’encouragement aux joueurs :
” J’exprime tout mon soutien à notre équipe nationale, qui affronte ce mercredi 24 mars 2021 celle du Mali, pour le compte de la 5e journée des éliminatoires de la CAN Cameroun 2021.  Nous comptons sur vous pour hisser l’étendard Guinéen encore plus haut !
Restez Fair-play et bonne chance.” a laissé sur son compte Facebook.
Le président de la CAF, le Dr Patrice Motsepe, a rencontré la presse le mardi 16 mars 2021 à Johannesburg en Afrique du Sud pour un premier discours dans son pays natal depuis son élection.
Entouré des responsables du football sud-africain et de la zone COSAFA, le Dr Motsepe a présenté son programme pour les mois à venir et surtout les objectifs de la CAF pour les quatre prochaines années.
Plus tôt lors de la 43e Assemblée générale de la CAF où il a été élu président, Motsepe a promis de visiter les 54 associations membres de la CAF dans les neuf à douze prochains mois. Il l’a confirmé à nouveau lors de sa conférence de presse.
Conscient des impératifs et de l’urgence autour du football africain, Motsepe a également précisé l’organisation de rencontres annuelles avec les dirigeants des différentes AM.
“Je tiendrai deux autres réunions cette année avec tous les présidents des associations membres de la CAF et nous discuterons des mesures urgentes là-bas”, a-t-il déclaré.
Avec une riche expérience dans le monde des affaires, le président Motsepe a déclaré: «Je ne serai pas le président d’une organisation qui, dans 4 ans, n’aura pas fait de progrès significatifs, tangibles, pratiques et accessibles. Cela n’arrivera pas.
 “L’avenir de l’organisation la plus continentale est l’optimisme, une attitude positive. Nous pouvons et réussirons”, a-t-il confirmé.
 Plusieurs sujets ont été abordés lors de la conférence de presse, notamment le choix du nouveau secrétaire général et de son équipe de vice-présidents.
 “Nous sommes chanceux d’avoir Veron Mosengo-Omba à bord” a-t-il déclaré, rappelant le parcours et l’expérience du natif de la RD Congo qui a quitté son poste de directeur de la division des associations membres de la FIFA pour servir la CAF.
” J’ai dû choisir 5 vice-présidents et pour la première fois dans l’histoire de la CAF, nous avons un président anglophone et des vice-présidents francophones. De plus, nous n’avions jamais eu de femme vice-présidente auparavant. Nous voulions donc avoir des dirigeants de toutes les régions du continent, pour qu’ils se sentent concernés. “
L’une des premières décisions du Comité exécutif présidé par le Dr Motsepe, au lendemain de son élection, étant d’avoir permis à une femme, Kanizat Ibrahim, de devenir cinquième vice-présidente de la CAF, en plus des nominations d’Augustin Senghor, Ahmed Yahya, Suleiman Waberi et Seidou Mbombo Njoya respectivement en tant que premier, deuxième, troisième et quatrième vice-présidents des FAC.
Interrogé sur la nouvelle périodicité de la Coupe d’Afrique des Nations, événement phare du continent, le Dr Motsepe a été clair: “la CAN, à l’heure actuelle, doit avoir lieu tous les deux ans”, ajoutant toutefois qu’elle n’était pas fermée à une discussion avec des partenaires.
Source CAFonline

Les Super Eagles du Nigeria ont battu ce mercredi, la Tunisie (1-0) et s’offrent la médaille de bronze, au compte de la 32ème édition de la CAN.

A l’entame du jeu, le Nigeria  a su profiter d’une erreur de la défense Tunisienne pour ouvrir la marque (2’), par Odin Ighalo. 

Malgré les tentatives d’Anice Badri, de Ben Cherifia ou encore de l’attaquant de St. Etienne, Wahbi Khazri, le score n’a pas changé jusqu’à la fin de la deuxième explication.

Au retour des vestiaires, les deux équipes se tiennent aux assauts pour aucune concrétisation de but. A la 57e minute, Anice Badri tente d’égaliser le but, un ballon qui tombe dans les gants du gardien Uzoho.

Aigles de Carthage contraints par la défense adverse, finalement ne trouvent aucune faille devant les cases de but des Super Eagles. Ainsi le Nigeria prend la troisième place de cette édition, sa septième médaille.

En attendant la finale,  Ighalo qui a inscrit sa cinquième réalisation reste probablement le meilleur buteur du tournoi.

 

Ibrahima Sory Diallo ‘‘Moudias’’

La CAF n’a pas donné une suite favorable à la demande de la Fédération Sénégalaise de Football, qui plaidait pour l’annulation de la suspension du défenseur des Lions de la Teranga, pour cumule de cartons jaunes.

Le joueur incriminé sera donc absent lors de cette finale prévue ce vendredi 19 juillet, entre le Sénégal et l’Algérie.

Le joueur de Naples a écopé de cartons lors des matchs  contre Ouganda et contre la Tunisie, quart et demi-finale, ce qui lui a fallu une suspension du prochain match qui doit être la finale de la CAN.

Pour rappel, le règlement du football indique deux ou trois cartons jaunes infligés dans une compétition, dans le délais égal ou inférieur à trois mois déclencheront pour ce joueur une suspension d’un match ferme.

 

Ibrahima Sory Diallo ‘‘Moudias’’