En raison de la haute qualité des infrastructures du royaume chérifien et de ses capacités logistiques et hôtelières qui répondent aux normes internationales, sept sélections africaines y disputeront leurs matchs de qualifications pour la Coupe du monde 2022, prévue au Qatar.

Il s’agit du Mali, de la Guinée, de la Guinée-Bissau, du Burkina Faso, du Mozambique, de Djibouti et du Soudan, qui joueront dans les stades de Rabat, de Marrakech, d’Agadir, de Casablanca et de Tanger.

À cette occasion, ces cinq stades accueilleront du 6 au 12 octobre huit matchs comptant pour ces éliminatoires.

Dans ce registre, le complexe sportif Prince Moulaye Abdellah de Rabat abritera, le 9 octobre, le match Guinée/Soudan, alors que le Burkina et le Djibouti s’affronteront en aller et retour au Grand Stade de Marrakech, les 8 et 11 octobre.

De son côté, le Mali retrouvera le Kenya, le 7 octobre à Agadir, tandis que le Mozambique croisera le fer avec le Cameroun le 11 du même mois à Tanger.

En ce qui concerne la sélection marocaine, elle affrontera la Guinée Bissau le 6 octobre à Rabat, avant de rencontrer le 9 octobre la même formation au complexe sportif Mohammed V de Casablanca.

La rencontre Guinée/Maroc, comptant pour la 2ème journée et reportée en raison des circonstances sécuritaires en Guinée, se tiendra le 12 octobre au complexe sportif Prince Moulaye Abdellah de Rabat.

Décidément, la tenue dans le Royaume de ce grand nombre de matchs en une semaine traduit l’implication sincère du Maroc et son engagement sérieux dans
toutes les initiatives de solidarité vis-à-vis de ses frères africains. Elle reflète de plus les liens forts qu’entretient le Maroc avec les pays du continent, considéré comme une plateforme stratégique, un trait d’union entre les espaces européens et américains et un portail sur la Méditerranée et le Moyen Orient.

À rappeler que le Maroc est devenu une destination de prédilection pour les sélections africaines de football, qui y disputeront leurs matchs comptant pour les éliminatoires du Mondial 2022 prévu au Qatar, sur fond de décision prise conjointement par la FIFA et la CAF de ne pas homologuer plusieurs stades du continent pour non-conformité aux exigences de qualité et de sécurité.

En tout cas, quoi qu’on en dise, force est de reconnaître que le Maroc est un don pour l’Afrique !

Le premier match guinéen contre la Guinée Bissau en cette qualification de la Coupe du monde Qatar 2022 s’est soldé par un match nul 1-1. Le 1er septembre dernier à Nouakchott, le match Syli qui devrait se produire sur ses installations le 6 septembre a été reporté suite au coup d’état survenu à la veille du match et se jouera désormais le 12 octobre au royaume chérifien face aux Lions de l’Atlas du Maroc.

Ces qualifications pour la Coupe du monde Qatar 2022 se dérouleront de septembre 2021 à mars 2022. Cinq pays représenteront le continent africain à cette grande messe du football planétaire. La Guinée figure dans le groupe I de cette phase.

La Fédération Guinéenne boudée par les instances du football à savoir la CAF et la FIFA qui ont imposé à l’équipe du Syli de jouer ses match au Maroc jusqu’à nouvel ordre et pris la même décision pour les deux autres pays du groupe, le Soudan et la Guinée Bissau.

Pour la 3ème journée, le Soudan affrontera la Guinée le mercredi 6 octobre et le retour se jouera le samedi 9. Le Syli sera opposé au Maroc pour le compte du match de retard de la deuxième journée prévu le 12 octobre à Agadir.

Les deux dernières rencontres de la Guinée à ces éliminatoires de la Coupe du monde se dérouleront du 11 au 14 novembre prochain.

À rappeler que quarante sélections africaines sont engagées dans la course pour seulement 5 places au Qatar.

Le match de la Guinée face au Maroc initialement prévu le 6 septembre dernier au stade Général Lansana Conté de Nongo n’a pas eu lieu à cause du coup d’État militaire survenu la veille.

Dans la foulée, la FIFA et la CAF ont décidé de reporter le match. La Guinée, qui voulait “recevoir” ses matchs au Sénégal se rendra finalement au Royaume chérifien du Maroc, comme l’indique plusieurs sites d’information marocains.

Le prochain match Syli national de Naby Keita aura donc lieu le 12 octobre prochain à Agadir.

La Fédération Guinéenne de Football est donc de nouveau boudée par les instances. Avons-nous une administration compétente ?

Dans le quotidien publié par nos confrères de Guineeactusports, on nous apprend que l’international espoir Jules Keita a saisi l’instance suprême du football par rapport à l’attitude des clubs français et bulgare concernant son éventuelle aventure.

Il est absent de l’effectif de Lens (D1 de France) et de celui du CSKA Sofia (D1 de Bulgarie) depuis le début de la saison.

L’attaquant guinéen fait les frais d’un litige qui oppose les deux formations au sujet des clauses du prêt avec option d’achat non levée par le club de Bulgarie. Face à cette situation, l’ancien Dijonnais a porté plainte contre les deux clubs au niveau de la FIFA. Selon nos confrères, l’instance a notifié les deux clubs de la plainte à leur encontre et exigé une réponse d’ici le 10 octobre.

La Fifa se donne jusqu’à décembre pour se prononcer sur ce différend.

Pourtant sollicité en Turquie, en Belgique, en Slovaquie et en Israël, le joueur n’est pour l’instant engagé dans aucune compétition et est plongé dans un scénario vague.

Après le report du match du Syli face aux Lions de l’Atlas du Maroc en raison de la situation sociopolitique actuelle de la Guinée, les autres rencontres du groupe I se sont déroulées durant 2 jours dans les stades homologués par la FIFA et la CAF. Dans le groupe du Syli, la Guinée Bissau qui a fait 1-1 face à la Guinée le mercredi dernier s’est finalement imposée 2-4 contre le Soudan en déplacement ce mardi et occupe désormais la première place du groupe avec 4 points. Le Maroc détient 3 points, la Guinée 1 point et le Soudan est le dernier du groupe avec 0 point.

Voici le résultat complet de cette deuxième journée des éliminatoires de la Coupe du Monde Qatar 2022:

Le Bénin et la RDC se quittent 1-1.

Djibouti tombe à domicile devant le Niger avec un score de 2-4.

Pendant ce temps, l’Ouganda a tenu tête aux Aigles du Mali à 0-0.

La Centrafrique contre le Libéria s’est soldé sur un score de 0-1.

Les Bafana Bafana de l’Afrique du Sud se sont rachetés en battant les Black Stars du Ghana 1-0.

Dans le nouveau stade d’Abidjan, les Éléphants de
Côte d’ivoire ont surpris les Lions fébriles du Cameroun à 2-1.

L’Éthiopie s’impose 1-0 contre le Zimbabwe.

Le Malawi domine 1-0 le Mozambique.

La Tanzanie fait l’essentiel 3-2 face aux Malgaches.

La Zambie s’incline à domicile devant la Tunisie 0-2.

Le Cap-Vert également tombe sur ses installations contre les Supers Eagles du Nigeria (1-2).

Les Lions du Sénégal font une bonne opération face au Congo 1-3.

La Guinée équatoriale s’impose sur la plus petite des marques, à 1-0 contre Mauritanie.

L’Angola trébuche devant la Libye 0-1.

La Guinée Bissau brille en déplacement 2-4.

Les Étalons du Burkina Faso tiennent tête au champion d’Afrique, les Fennecs d’Algérie (1-1).

Les 3ème et 4ème journées des éliminatoires de la Coupe du Monde sont prévues dans les prochains mois.

La FIFA à travers la Fédération Guinéenne de Football a interdit à l’AS Kaloum de recruter de nouveaux joueurs dans son effectif. Selon le document de l’instance du football mondial, le club de la capitale n’a pas respecté ses obligations financières, conformément à la décision de la FIFA.

Pour rappel, l’AS Kaloum doit de l’argent à son ancien joueur ivoirien Mohy Aurélien.

La FIFA vient d’officialiser les dates des deux premières journées des éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022. La Guinée est dans le groupe I avec le Maroc, la Guinée Bissau et le Soudan.

Pour sa première sortie, le Syli national fera son baptême du feu à Nouakchott (Mauritanie) face aux Djurtus de la Guinée Bissau le 1er septembre prochain et dans la foulée le Maroc sera opposé au Soudan.

Pour la deuxième journée, le Syli national recevra le Maroc le lundi 6 septembre au stade Général Lansana Conté de Nongo.

Même si le technicien français Didier Six n’a pas encore publié sa liste, nous pouvons retenir ces deux dates des éliminatoires.

Quelques mois après l’installation du Sud-africain Motsepe à la tête de la Confédération Africaine de Football (CAF) envisage de marcher sur le chemin balisé par le président de la FIFA Gianni Infantino concernant la création d’une Super Ligue africaine pour les 20 meilleurs clubs du continent.

“Le comité exécutif de la CAF entend aussi se pencher sur la création de nouvelles compétitions qui permettraient à la CAF, au même titre que ses associations membres et parties prenantes, de générer des revenus additionnels. Nous sommes en train d’examiner l’opportunité de la création d’une Super Ligue africaine et des discussions à cet égard ont déjà eu lieu”, a révélé Motsepe ce dimanche à travers un communiqué.

“Nous avons suivi la tentative de certains grands clubs européens de mettre en place une telle compétition et tâcherons de tirer les enseignements de leur échec.

Comme mentionné plus haut, toutes les questions en lien avec les droits de diffusion de la CAF sont extrêmement importantes puisqu’elles constituent une source de financement majeure de la confédération, de ses associations membres et de ses parties prenantes”, martèle le président.

Après une première période très pauvre en occasions et marquée par des erreurs techniques incalculables dans l’aire de jeu, les 2 équipes se quittent sur un score nul de 0-0.
 
À la reprise de la seconde période, les hommes de Six prennent le jeu à leur compte et sont récompensés par un joli centre de Pa Konaté, qui trouve la tête de l’attaquant du joueur du TP Mazembé Moustapha Kouyaté : c’est l’ouverture du score ! 5 minutes plus tard, Martinez Kanté sur une action individuelle obtient un penalty qu’il va transformer à la 65ème minute.
 
Dans les arrêts de jeu, les Kosovars ont réduit le score sur une mauvaise communication entre Aly Keita et sa défense. Score final : 2-1.
 

 
Après 3 matchs disputés en Turquie, le Syli national arrache sa première victoire, les deux précédents matchs s’étant soldés par un nul et une défaite.

Pour la suite et fin de ce feuilleton de la Fédération Guinéenne de Football, les instances en charge de la gestion du football seront à Conakry dans le but de rencontrer les différentes parties pour une sortie de la crise qui sévit sur cette association.

Après le report du congrès électif de ladite fédération suite à un courrier de la FIFA qui demandait de surseoir à toute activité liée au processus électoral, une nouvelle lettre a été adressée au secrétaire général de la FeguiFoot. Elle Annonce une mission conjointe de la FIFA et de la CAF en Guinée dans les jours à venir.