La Guinée se prépare pour les trois prochaines journées des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022. Jeudi, en marge du déplacement au Maroc, le sélectionneur national Didier Six a dévoilé une liste de 25 joueurs convoqués.

Dans cette liste, on a noté la présence de la révélation guinéenne du CHAN, Morlaye Sylla du Horoya AC. Au lendemain de cette publication, plusieurs médias ont annoncé que le natif de Kaloum était malade… Une information qui vient d’être démentie par le principal concerné.

« Je suis très surpris de voir cette information dans la presse, je me porte très bien. Et déjà je suis très content d’être dans la liste des joueurs convoqués. Donc ce sont des rumeurs. Moi je suis déjà prêt pour les trois prochaines rencontres », a lâché celui qu’on surnomme Fello dans les rues de Conakry.

Ce qui prouve à suffisance que Morlaye Sylla sera bel et bien dans le groupe pour le périple marocain.

C’est fait ! L’ancien attaquant de Santoba FC, Yakouba Gnagna Barry, est désormais un joueur de Horoya AC.

Le feuilleton Gnagna Barry a connu son épilogue ce mercredi 22 septembre. L’attaquant guinéen, qui était annoncé en D2 française à Rouen, va finalement rester dans le championnat guinéen, selon nos confrères de CIS Media.

Le club amateur de Matoto qui se réclame formateur du joueur s’est mis d’accord avec la direction du club de Matam pour la finalisation de ce transfert.

Le Santoba FC sera -t-il favorable à cette nouvelle ? Affaire à suivre…

Il y a quelques mois, l’attaquant local guinéen suscitait la convoitise en Europe, mais son club de Matam s’est opposé à son départ. En fin de semaine, dans un communiqué, le club d’origine de l’attaquant Yakhouba Gnagna Barry, le Santoba FC, avait mis en garde le Horoya concernant toute opposition à son départ pour la Ligue 2 française de Rouen.

Très tôt ce lundi 23 août, le club de Matam réplique à travers un communiqué sur son site :

“Sur la base d’une convention de prêt tripartite d’une année (2020-2021) entre le Santoba FC, le Horoya AC et le joueur Yakhouba Barry, convention  signée le 18 mai 2020, des obligations concernant chacune des parties ont été définies et acceptées de bonne foi par les intéressés. Dans ce cadre, le Horoya AC a honoré tous ses engagements à l’égard du joueur, à savoir :
– Établir un document légal de voyage permettant au joueur d’exercer pleinement sa profession ;
– Lui accorder un salaire décent bonifié par l’octroi d’une prime à la signature ;
– Des avantages en nature ;
– Réaliser une prise en charge médicale ;
– Le placer dans  des conditions de valorisation sur le plan sportif.

En outre, il revenait au Santoba FC :
– D’obéir pleinement à la clause préférentielle, laquelle stipule qu’en cas
d’offre ou opportunité de transfert futur de quelque nature que ce
soit, le club doit céder le joueur Yakhouba Barry en priorité au Horoya AC de
Conakry.

Nous avons été désagréablement surpris de voir sur les réseaux sociaux des informations inappropriées allant à l’encontre des  principes de ladite convention.

D’après nos informations, Yakhouba Barry n’est plus  la propriété de Santoba FC, mais appartient à une autre structure sportive. Dans les jours à venir, cette situation sera amplement clarifiée par l’exhibition de documents légaux prouvant cet aspect des faits.

Le Horoya AC tient à se montrer respectueux des règlements et principes qui régissent les mouvements de transfert des joueurs.”

Affaire à suivre…

L’ancien capitaine du Syli et cadet 2017 Sekou Camara, alias Bandian, vient de franchir la Méditerranée pour s’engager en Belgique.
Le joueur formé à l’Académie Sainte-Marie de Dixinn va jouer en faveur du club belge de deuxième division, le KVC Westerlo, pour une durée de 4 saisons.

Lui qui est passé par l’ASK, le Horoya AC, Soar Académie et CIK pour la fin de la dernière saison de la Ligue 1 évoluera en Europe pour relever un nouveau défi et s’il le faut une place en sélection.

Les sites Sports guinéens et Guinée foot ont organisé ce samedi 31 août dans un réceptif hôtelier de la place la cérémonie du trophée des champion. Des prix ont récompensé les meilleurs acteurs du football guinéen durant la saison 2020-2021, notamment le meilleur joueur de la saison, le meilleur espoir, le meilleur gardien, le meilleur joueur étranger et le meilleur entraîneur.

Cette cérémonie a réuni les acteurs en charge du sport, à savoir le département des sports, la Fédération Guinéenne de Football et l’ancien joueur Salam Sow.

Pour cette première expérience, plusieurs joueurs ont été récompensés pour leurs performances durant les 8 mois de la saison écoulée.

Meilleur entraîneur de la ligue 2 : Mamadouba Sylla Gaucher (Milo)

Meilleur joueur de la ligue 2 : Souleymane Diaby ( Milo) auteur de 21 buts

Prix du meilleur espoir de la ligue 1 :  Ibrahima kalil Toure (Wakriya AC)

Meilleur joueur étranger : le Sénégalais Khadim Diaw (Horoya AC)

Meilleur gardien de la ligue 1 : Moussa Camara ( Horoya AC)

Meilleur buteur : Elhadj Abdourahmane Bah (CIK) avec 21 buts

Meilleur entraîneur de la ligue 1 : Lamine N’diaye ( Horoya AC)

Meilleur joueur l’année : Morlaye Sylla (Horoya AC)

Pour finir, les organisateurs ont remis un prix spécial à feu Mohamed Latige Camara ( Hafia FC).

Le secrétaire général du club de Matam, Kroutimi Mady Kaba, séjourne actuellement dans la capitale malienne, dans le cadre d’une mission du club : le transfert d’une révélation du dernier CHAN au Cameroun.

Le recrutement de l’arrière malien Issiaka Samaké, un dossier qui était sur la bonne voie, connaît quelques heurts.

Tout allait bien jusqu’aujourd’hui entre le Horoya AC et le camp du joueur malien, qui envisageaient un contrat avec à la clé 10.000 dollars comme prime de signature pour le joueur.

Quelques heures plus tard, le latéral malien aurait fait un retour en arrière en demandant au secrétaire général du club de Matam d’augmenter la prime de signature à 20.000 dollars.

Pour l’heure, ce dossier serait au point mort et le secrétaire général continue son séjour à Bamako, en attendant qu’Issiaka Samaké revienne sur sa décision.

La direction du club de Matam Horoya AC affiche d’autres images dans le départ de certains joueurs du club, pour gagner en expertise hors du pays. Une attitude que beaucoup d’observateurs qualifient de néfaste de la part du club d’Antonio Souaré.

D’après son agent Salifou Tidiane Bangoura, il est l’heure de laisser Morlaye Sylla évoluer ailleurs après plusieurs années dans le club.

“Nous avons reçu plusieurs offres venues de la France, la Turquie et les USA. Nous avons perdu trois offres en France et c’est l’offre de Kamssimpasa qui est en cours jusqu’au 18 de ce mois.

Je demande au club de Matam de libérer Morlaye Sylla car c’est le moment. Il veut aller ailleurs comme les autres. Je crains d’ailleurs que cette situation ne l’impacte psychologiquement comme avant son départ pour Dakar, quand il s’enfermait à la maison.

Il est l’heure qu’on le libère.”

La situation du meilleur joueur guinéen au Championnat d’Afrique des Nations rejoint celle de Ben Youssouf, Fodé Camara, Sékou Camara, Paye Camara et Ibrahima sory Sankhon.

Le Horoya AC a été sacré champion pour la 7ème fois de suite en Ligue 1 guinéenne et plusieurs joueurs cadres se sont activés pour ce succès. Parmi eux nous pouvons énumérer entre autres Gnagna Barry, Morlaye Sylla et l’arrière gauche sénégalais Khadim Diaw, prêté par Génération Foot du Sénégal, qui s’est vite amélioré et a joué un rôle prépondérant dans cette équipe de Matam.

Le Sénégalais de 23 ans, Khadim Diaw met tout le monde d’accord sur sa performance individuelle. Avec 8 passes décisives toutes compétitions confondues, il a joué sa participation dans les performances du Horoya AC.

Selon l’information diffusée par nos confrères de CIS Media, la direction du club est satisfaite de la performance du sénégalais. Le secrétariat général a écrit une lettre dans laquelle il remercie le club sénégalais pour ce prêt fructueux et en profite pour solliciter “la levée de l’option d’achat, afin d’amorcer le processus de transfert définitif du joueur.”

Le club guinéen compte clairement sur la continuité de la bonne collaboration entre les deux parties, car l’arrivée de Diaw a comblé un gros déficit sur le côté gauche de la défense rouge et blanche.

Né le 13 Août 1970 à Labé, il a commencé la pratique du football très tôt à 13 ans en suivant son grand frère pendant ses entrainements.

Il a évolué sous les couleurs du Hafia FC, du Horoya AC et de la Renaissance FC dans le championnat national.

En 1985, il participe avec les cadets à la Coupe du Monde de ladite catégorie pour son tout premier tournoi majeur, en Chine.

Deux ans après, à l’image de plusieurs footballeurs guinéens, il arrive en France avec le Concarneau pour un contrat concluant de 6 mois avant de rentrer en Guinée.

Connu sous le nom de “Golden Boy”, il disputera 3 CAN avec le Syli (1994, 1998 et 2004) avant de mettre une croix sur le football en 2014 à la suite d’un jubilé organisé au vieux Stade du 28 Septembre.

Depuis lors il évolue dans la formation des jeunes. D’ailleurs, il a eu l’opportinuité d’officier sur le banc de la Flamme Olympique pour quelques matchs avant d’être limogé par la suite.

Pour cette manche retour au compte de la 24ème journée de la Ligue 1 Salam, c’est l’ASK qui a ouvert le score à la 26ème minute sur une frappe de Mohamed Soumah.

Au retour des vestiaires, le champion en titre a entamé avec le même tempo sans trouver la faille. À la 74ème minute, suite à une bourde monumentale du gardien du Horoya AC Moussa Camara, l’attaquant de Kaloum Amadou Sadjo Diallo en profite pour inscrire le second but Kaloumiste et s’offrir un 12ème but personnel cette saison.

Une 4ème défaite cette saison pour le HAC.