C’est en 2015, que l’international gardien malien  Germain Berthe, s’est engagé avec les rouges et blancs de Matam en provenance des Onze créateurs de Bamako.

En fin de contrat avec le Horoya AC, Germain BERTHE, après cinq ans de bonheur et de de multiples émotions le malien et le club du richissime homme d’affaires guinéen Antonio Souare ont décidé de se séparer à l’amiable nous a indiqué le secrétaire général Kroutimy Madi KABA.

Par la même occasion, le président Soufiane Souare souhaite bonne chance au portier Malien, peut-on lire sur le site du club.

Le classico guinéen qui oppose le Horoya AC de Matam et le club de la presqu’île de Kaloum ASK, est considéré comme le match le plus suivi du championnat guinéen depuis très longtemps. Le dernier match de la Super League opposant ces deux clubs remonte à 2015, et c’est pourquoi cette nouvelle saison s’annonce très palpitante. Dans une session extraordinaire organisée ce jeudi, le bureau exécutif de la ligue guinéenne de football Professionnel, a confirmé la tenue du premier classico avant le prochain championnat.

“le Super Classico (étant une idée des deux (2) Clubs AS Kaloum et Horoya AC) reste maintenu. La Ligue se mettra en rapport avec les responsables des Clubs pour une bonne organisation de ce match dont la date sera fixée très prochainement”.

À rappeler que, le dernier classico de la L1 fût remporté par L’ASK (2-0).

L’unique représentant guinéen en campagne africaine le Horoya AC et la fédération guinéenne de football ont adressé des courrier à la confédération africaine de football, contestant le choix du Maroc pour la finale à 4.

Une requête qui se verra rejetée par la CAF ce dimanche en dévoilant la date et lieu des demi-finales : le Horoya AC, champion de Guinée, affrontera le représentant égyptien Pyramides, le 22 septembre au stade Mohamed V de Casablanca. A la même date, cette fois à Rabat, le RS Berkane défiera les marocains d’Hassania Agadir. Après cette confirmation de lieu et date, le secrétaire général du club kourtoumi Mady kaba s’exprime sur cette décision

 Nous on n’a fait que montrer notre perception par rapport au choix de la CAF, on ne pouvait pas rester silencieux quand on sait qu’il n’y a pas de neutralité. Et dans notre courrier, on a demandé à la CAF, de choisir un terrain neutre pour les demi-finales. Mais la grande décision revient à la CAF, la compétition lui appartient. C’est elle qui décide. Il n’y a pas de problème par rapport à ça, nous allons nous préparer conséquemment.»

a déclaré le secrétaire général. En deux matchs le Horoya pourrait écrire une nouvelle page de son histoire.

 

L’institution gérée par le malgache Ahmad Ahmad à travers une vidéo conférence avait désigné les pays choisis (Cameroun et Maroc) pour abriter les finales d’interclubs. Une décision qui n’a pas été bien accueillie par l’entraîneur sénégalais Lamine Ndiaye pour un premier temps avant que le club ne se prononce.
La compétition a connue l’arrêt à cause de la pandémie liée au COVID-19, les matchs de demi-finales d’interclubs de la CAF vont se disputer très prochainement à travers la formule de final 4. Mais le choix de la CAF sur les lieux est contesté par plusieurs clubs.
C’est le cas du Horoya AC qui dénonce le choix du Royaume Chérifen qui doit recevoir les demi-finales de la coupe CAF. Dans un courrier adressé à l’instance, le club de Matam qui doit affronter les égyptiens de Pyramides FC suggère de revenir à l’ancienne formule (Aller-retour) ou de choisir un terrain neutre conformément aux règles et principes de neutralité.
Ci-dessous la lettre du Horoya :
Le club a l’appui de sa fédération qui a son tour aurait adressé son courrier pour protester contre la décision.
La Ligue Guinéenne de Football Professionnel à sa tête, le général de brigade Mathurin Bangoura et ses membres du bureau se sont réunis ce mardi à son siège à Kaloum, pour discuter sur les différentes mesures à prendre en vue de la lancer la nouvelle saison.
C’est au cours de la dite réunion que les responsables de l’instance ont décidé entre autres :
Le Budget Prévisionnel, les membres du bureau se sont entendus pour un montant à la hausse pour la Saison 2020-2021. Dû notamment à l’impact de la Pandémie de Covid-19.
– Un démarrage du Championnat est prévu juste après les grandes pluies afin d’intégrer le calendrier international.
– A la place de la Super Coupe qui lance habituellement la Saison, un match appelé Super Classico opposera le Horoya à l’AS Kaloum pour une fête grandiose.
– Concernant le Règlement du Championnat, pas grand chose à noter si ce n’est que les autorités du Football Guinéen vont s’aligner sur la nouvelle règle de la Fifa concernant le nombre de changement par équipe et par match c’est à dire 5.
– La Ligue étant en train de mener des négociations pour trouver des ressources financières, sous réserve de l’obtention d’une somme conséquente, les clubs de ligue I et II seront subventionnés comme d’habitude.
– Une mission de prospection sera dépêchée à l’intérieur du pays afin d’homologuer les aires de jeu y existants.
– Par rapport à la situation financière, la Ligue va demander à la Fédération Guinéenne de Football de venir en aide. Des membres de la Ligue vont bientôt rencontrer ceux de la fédération guinéenne de football.

La pandémie de Coronavirus a chamboulé le programme de toutes les compétitions africaines (CHAN, Coupe CAF, Ligue des Champions, qualification à la CAN 2021); l’instance dirigeante du football africain veut tout de même terminer les compétitions interclubs. 

Pour ce faire, la Confédération Africaine de Football, étudie plusieurs options. Tout d’abord, la CAF prévoit des demi-finales aller de la coupe CAF, les 31 juillet, 1er et 2 août, avec des manches retour une semaine plus tard (7, 8 et 9 août). La finale le 23 août, tandis que celle de la Ligue des Champions se jouerait le 28 août. La deuxième option c’est de reprendre les 4, 5 et 6 septembre, la finale le 23 septembre et une finale de LDC le 25.

Le Horoya AC qualifié en demi-finale de la Coupe de CAF pourrait donc croiser le fer bientôt avec la formation égyptienne du Pyramids FC. Les rouges et blancs de Matam attendent cette rencontre afin de tenter de s’offrir une finale, une première de son histoire.

 

News publiée par la rédaction 

Dans sa conférence de presse d’avant match, le club Guinéen, Horoya Ac qui affronte Eyimba du Nigéria au stade du 28 septembre, au compte des quarts de finale retour de la coupe de la Confédération Africaine de Football, Bonfiface HABA rassure que ses coéquipiers son conscient de l’enjeu de la rencontre.

L’équipe est consciente de l’enjeu du match, il y a une bonne ambiance qui règne dans le groupe. Donc l’objectif c’est de gagner et nous allons le faire》, a réagi l’attaquant des rouges et blanc de Matam, Boniface HABA. Quant à Lamine N’DIAYE, entraîneur du club guinéen, cette rencontre s’annonce décisive pour son équipe.

« Nous avons eu un bon temps de préparation, nous avons récupéré quelques blessés dont Sekou CCAMARA, Bandjan et Mohamed Djibo. Les garçons sont bien motivés. Donc nous allons tout donner pour obtenir la qualification ». A souligné Lamine N’DIAYE.

Le Horoya AC, pour avoir obtenu un match nul (1-1) lors de la manche aller au Nigéria, est sur une bonne option pour sa qualification.

Rendez-vous donc ce dimanche 08 mars, au stade du 28 septembre.

À la veille du match de Classico du championnat guinéen, au compte de la saison 2019-2020, l’Association sportive de Kaloum et le Horoya AC disputent un match ce vendredi 14 février, au stade du 28 septembre de Conakry. Les deux coachs ont conféré avec les journalistes.

Pour le technicien sénégalais du club Horoya, Lamine N’Diaye, ses joueurs sont mentalement prêts pour affronter son adversaire du Kaloum. « Nous avons fait une très bonne préparation, les garçons sont conscients de l’enjeu, il y a quelques absents dont le latéral droit Mengue Camara, mais nous allons tout donner pour gagner le match. On a préparé ce match comme d’habitude, les joueurs connaissent l’importance et la valeur de cette rencontre. On ne laissera rien au hasard, il faut gagner ce match ».

De son côté, Lounceny Mara qui est à son premier classico se dit confiant de ses poulains. Il pense que son adversaire gagne ses matchs. Mais ne convainc pas techniquement.

«J’ai toujours rêvé de jouer un classico. Et je suis très heureux de diriger mon premier classico. Comme dans les autres matchs, nous avons bien préparé celui-ci. C’est vrai que le Horoya AC gagne, mais ce qu’on a vu lors de ses derniers matchs nous rassure que l’adversaire est tenable. Si nous nous battons jusqu’à la fin du match, je pense qu’on peut sortir un gros résultat. Le classico se gagne dans la tête, et c’est le plus important de la saison».

Les fans du cuir rond sont attendus ce vendredi 14 février, au stade du 28 septembre à partir de 16 TU.

Le champion de Guinée en titre affrontait ce dimanche le Hafia Football Club, au stade Général Lansana Conté de Nongo à l’occasion d’un match en retard de la 7 eme journée.

Invaincu depuis le depuis du championnat cette saison, le Hafia Football Club était opposé au Horoya AC cet après midi. Le Horoya plus convaincant que son adversaire s’est offert les meilleures opportunités lors des 45 premières minutes. Juste avant la pause, sur un coup franc botté par Dramane Nikema, les rouges et blancs de Matam trouvent la barre transversale qui sauve le club légendaire. Score la pause (0-0) entre le Horoya AC et le Hafia FC après 45 minutes de jeu.

La seconde période a été plutôt très animée et le Horoya profite pour prendre l’avantage. Asanté donne l’avantage à son club à la 59 eme minute de jeu (1-0). C’est sur ce score que la rencontre a pris fin et les rouges et blancs de Matam remontent à la seconde place de ligue 1, et un match en moins.

 

News publiée par la rédaction