Le programme d’appui à l’intégration socio-économique des jeunes (INTEGRA), initié conjointement par l’Union européenne et le Gouvernement guinéen améliore l’accès aux services financiers dont l’épargne et le crédit et des formations en éducation financière, aux jeunes bénéficiaires du parcours d’intégration sur l’axe Conakry-Kindia-Mamou-Labé.

Mis en œuvre par le Fonds d’Équipement des Nations Unies (UNCDF), au total 200 ateliers de formation en éducation financière ont été organisés de mai 2019 à Juin 2021, avec l’institution de microfinance

Les formations dispensées par l’institution de microfinance ont contribué au rapprochement des jeunes bénéficiaires vers le secteur financier et ainsi changer peu à peu l’image qu’ils ont de ce secteur. Ces formations ont permis aux jeunes de formuler leurs besoins en financement et d’en discuter directement avec des conseillers bancaires.

Des comptes courants et d’épargne, sans frais d’ouverture et de maintenance, ont été mis à disposition de ces jeunes durant leur parcours d’intégration.

A Soumbalako dans la région de Mamou, quinze jeunes bénéficiaires d’un groupement de producteurs ont pu accéder à un crédit pour étendre leur superficie cultivée en pommes de terre et aubergines. Le financement qui leur a été accordé est adapté au cycle de culture et à leur capacité de remboursement. Après la récolte, ils ont pu rembourser leur crédit et toucher le fruit de leur travail avec la vente des produits. Pour Boubacar, président du groupement, « l’accès à ces financements va avoir un impact durable sur les membres du groupement. Certains des membres vont continuer à utiliser les services d’épargne et de crédit pour financer leurs futures campagnes agricoles ou réaliser des investissements en commun. »

A ce jour, plus de 3200 jeunes entre 18 et 35 ans bénéficient de l’éducation financière et près de 50 projets ont été financés par Finadev pour les jeunes bénéficiaires du parcours d’Enabel au niveau du programme INTEGRA.

Le programme INTEGRA se veut une contribution pour amorcer de nouvelles dynamiques dans le développement socio-économique en Guinée. Initié conjointement par le Gouvernement guinéen et l’Union européenne au titre du Fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique, INTEGRA crée des opportunités pour la jeunesse guinéenne à travers la préparation à la vie professionnelle dans les établissements scolaires, la réalisation d’infrastructures économiques, la formation professionnelle, la création d’emplois durables et le développement de l’entrepreneuriat.

Ainsi, à travers ce programme, ce sont plus de 15 000 jeunes qui seront directement accompagnés pour mettre en œuvre cette nouvelle dynamique socio-économique par la création d’emplois et l’appui au développement de l’entrepreneuriat en Guinée.

Suivez INTEGRA Guinée sur Twitter| Facebook |

Suivez la Délégation de l’Union européenne en Guinée sur Twitter | Facebook |

#INTEGRA_GUINEE | #AfricaTrustFund | #PNUD | #ITC | #ENABEL | #GIZ | #TeamEurope | #EUSolidarity | #AUEU | #UE |#GOVGN | #UNCDF

Le programme d’appui à l’intégration socio-économique des jeunes (INTEGRA), initié conjointement par l’Union européenne et le Gouvernement guinéen a procédé à une session de sensibilisation durant la semaine du 19 au 24 juillet 2021 à Taouyah pour informer les bénéficiaires du programme INTEGRA sur les risques de la migration dangereuse, les règles et cadres juridiques de la migration régionale et internationale.

Mis en œuvre par l’agence Enabel et en partenariat avec le Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi Jeune, ces séances de sensibilisation ont pour but de faciliter la compréhension de la règlementation de la migration, d’informer des risques de la migration dangereuse et d’aider les bénéficiaires du programme Integra à identifier des opportunités locales pour réussir en Guinée.

En présence d’animateurs de l’Organisation Guinéenne pour la Lutte contre la Migration Irrégulière (OGLMI), ce sont 76 bénéficiaires du programme Integra basés sur le site du centre d’incubation des métiers de la confection textile à Taouyah qui ont assisté à ce module de sensibilisation sur la migration et les opportunités locales de développement.

Sylla Salifou, bénéficiaire du programme Integra s’exprime sur l’importance de cette session de sensibilisation : « La sensibilisation que nous venons de suivre est très importante car elle nous a donné des notions sur des concepts tels que les différents types de migration, leurs implications administratives et la migration dangereuse. On a également compris l’importance d’émigrer par la voie légale car ça nous permet de mieux nous intégrer dans le pays d’accueil. Après cette sensibilisation, je recommande à la jeunesse guinéenne de se tourner vers des programmes comme Integra. »

Ce module de sensibilisation a porté sur le contexte de la migration en Guinée, la migration dangereuse, les alternatives locales à la migration dangereuse, le soutien psycho-social des personnes migrantes de retour et les mécanismes existants pour leur réinsertion socio-professionnelle. Cette activité a également servi de cadre de discussions, d’échanges et de partage d’expériences entre les communautés locales et les personnes avec une expérience de migration.

Le programme INTEGRA se veut une contribution pour amorcer de nouvelles dynamiques dans le développement socio-économique en Guinée. Initié conjointement par le Gouvernement guinéen et l’Union européenne au titre du Fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique, INTEGRA crée des opportunités pour la jeunesse guinéenne à travers la préparation à la vie professionnelle dans les établissements scolaires, la réalisation d’infrastructures économiques, la formation professionnelle, la création d’emplois durables et le développement de l’entrepreneuriat.

En définitive, à travers ce programme, ce sont plus de 15 000 jeunes qui seront directement accompagnés pour mettre en œuvre cette nouvelle dynamique socio-économique par la création d’emplois et l’appui au développement de l’entrepreneuriat en Guinée.

Suivez INTEGRA Guinée sur Twitter| Facebook |

Suivez la Délégation de l’Union européenne en Guinée sur Twitter | Facebook |

#INTEGRA_GUINEE | #AfricaTrustFund | #PNUD | #ITC | #ENABEL | #GIZ | #TeamEurope | #EUSolidarity | #AUEU | #UE | #GOVGN

 

 

Le programme d’appui à l’intégration socio-économique des jeunes (INTEGRA), initié conjointement par l’Union européenne et le Gouvernement guinéen, a réalisé  un atelier durant la période du 06 au 08 juillet dernier, sur le financement des projets générateurs de revenus.

Financé par l’Union européenne et  mis en œuvre par le Fonds d’Equipement des Nations Unies (UNCDF), ce sont vingt-deux (22) projets retenus lors de l’appel à candidature lancé entre février et  avril 2021  dans le cadre de la sélection des porteurs de projets. Toutes ces propositions ont été analysées et classées par un comité de sélection selon la taille de l’investissement, la viabilité financière, le niveau de préparation et l’impact sur le développement local.

Durant ces trois jours, les échanges ont porté sur les points suivants :

  • les défis liés à l’accès au financement,
  • l’approche LFI (local finance initiative) préconisée par UNCDF,
  • la définition des concepts utiles aux entrepreneurs,
  • le cycle de développement des projets générateurs de revenus,
  • l’impact d’un projet d’entreprise sur le développement local,
  • les relations entre les banques et les porteurs de projets

Les promoteurs de startup ont eu donc l’occasion de prendre connaissance de leurs insuffisances dans la formulation de leurs projets et aussi dans le montage de leur business plan ; Il a aussi été question pour eux d’être capables d’élaborer des budgets prévisionnels cohérents à travers des cas pratiques qui ont été présentés, et d’avoir une bonne maitrise de leurs activités. Les entrepreneurs présents à cet atelier n’ont pas manqué de rappeler les difficultés qu’ils rencontrent avec les banques commerciales dans l’octroi des financements notamment dans le secteur agricole.

Pour les représentants des banques, c’était l’occasion de signifier leurs attentes, leurs exigences dans la composition des dossiers à soumettre auprès des institutions financières. Dian Baldé, Spécialiste en investissement de l’UNCDF-Guinée revient sur l’importance de cet atelier :

« Cet atelier fait suite à un appel à projet qu’on avait organisé. Les échanges de cet atelier constituent la phase initiale de l’accompagnement qu’INTEGRA propose aux porteurs de projets. Notre tâche dans ce projet est d’appuyer certaines PME et projets d’investissements de développement local qui ont une certaine taille et certains potentiels en matière d’employabilité des jeunes ou d’impact sur le développement local. La viabilité financière potentielle du projet est primordiale et est notre premier critère de choix, donc il faut que le porteur du projet puisse nous démontrer qu’une fois que son projet bénéficie de notre assistance technique, qu’il sera en mesure d’être bancable et viable ».

Virginie Touré, Promotrice de la Société Guinéenne de Développement Durable (SGDD) évoluant dans la transformation des produits alimentaires exprime sa satisfaction quant à l’organisation de cet atelier : « Le problème de financement est un véritable frein au développement des PME que nous sommes, avec le programme INTEGRA qui est une bonne opportunité pour nous entrepreneurs. Nous avons la chance d’apprendre à mieux rédiger notre business model afin d’avoir un bon financement. Grace à cette rencontre de travail, mon but est de développer le marché de l’agriculture biologique en Guinée afin que nous puissions exporter désormais nos produits bio dans la sous-région en particulier et dans le monde entier en général ».

Le programme INTEGRA se veut une contribution pour amorcer de nouvelles dynamiques dans le développement socio-économique en Guinée. Initié conjointement par le Gouvernement guinéen et l’Union européenne au titre du Fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique, INTEGRA crée des opportunités pour la jeunesse guinéenne à travers la préparation à la vie professionnelle dans les établissements scolaires, la réalisation d’infrastructures économiques, la formation professionnelle, la création d’emplois durables et le développement de l’entrepreneuriat.

Ainsi, à travers ce programme, ce sont plus de 15 000 jeunes qui seront directement accompagnés pour mettre en œuvre cette nouvelle dynamique socio-économique par la création d’emplois et l’appui au développement de l’entrepreneuriat en Guinée.

Suivez INTEGRA Guinée sur Twitter| Facebook |

Suivez la Délégation de l’Union européenne en Guinée sur Twitter | Facebook |

#INTEGRA_GUINEE | #AfricaTrustFund | #PNUD | #ITC | #ENABEL | #GIZ | #TeamEurope | #EUSolidarity | #AUEU | #UE | #GOVGN

Le programme d’appui à l’intégration socio-économique des jeunes (INTEGRA), initié conjointement par l’Union européenne et le Gouvernement guinéen, poursuit ses ateliers de formation sur la chaîne de valeur agricole dans les régions administratives guinéennes. Après avoir formé 587 jeunes dans les régions de N’zérékoré, Kankan Faranah, et Labé, Mamou héberge à son tour les ateliers GRAINE (gestion et renforcement agricole pour l’indépendance économique) du 14 juin au 02 juillet 2021.

Mis en œuvre par le Centre du Commerce International (ITC), les ateliers de formation GRAINE ont pour principal but de transmettre un ensemble de compétences pratiques en matière de valorisation et de gestion de la chaine agricole. Tenus respectivement dans les préfectures de Mamou, pita et Dalaba, ces ateliers ont ciblé 90 nouveaux apprenants.

En élaborant une offre de formation adaptée aux besoins et à la demande des acteurs du développement agricole et rural, INTEGRA concentre ses efforts sur une filière porteuse d’emploi dans un secteur durable, offrant le plus de possibilités d’embauches ou d’entrepreneuriat.

Cette formation s’adresse donc prioritairement aux jeunes des régions guinéennes rurales pour leur permettre de monter en compétences dans les domaines suivants :

  • Développement personnel et de l’entrepreneuriat,
  • Apprentissage sur les techniques de transformation des produits agro-alimentaires, la tomate en purée de tomate
  • Qualité des produits,
  • Emballage et conditionnement des produits agroalimentaires
  • Accès au financement.

« Pour être autonome et subvenir à nos besoins sur place, nous avons besoin d’être professionnellement prêts. Cette formation en transformation de tomate en purée est un moyen de s’en sortir ici en Guinée si on la met en pratique, je me sens à la hauteur » explique Sira BAYO, bénéficiaire de l’atelier à Mamou.

Ainsi, les bénéficiaires maitrisent les techniques de transformation des produits agro-alimentaires en tenant compte des réalités de la Guinée. Ces jeunes ont acquis des techniques de conditionnement efficaces permettant une meilleure conservation de la production pour l’entreposage et/ou le transport ainsi que l’amélioration de l’aspect du produit lors de sa commercialisation.

« Il n’y a pas de miracle pour réussir, faut se mettre à la tâche. Je répliquerai cette formation auprès des autres groupements et unions pour leur permettre d’améliorer la façon de travailler afin d’employer plus de jeunes » promet Mamadou Mouctar Diallo, participant à Dalaba.

Cette activité est réalisée en partenariat avec le Ministère de l’Agriculture et s’aligne sur les priorités du Plan National d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire (PNIA-SA) du Ministère.

Le programme INTEGRA se veut une contribution pour amorcer de nouvelles dynamiques dans le développement socio-économique en Guinée. Initié conjointement par le Gouvernement guinéen et l’Union européenne au titre du Fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique, INTEGRA crée des opportunités pour la jeunesse guinéenne à travers la préparation à la vie professionnelle dans les établissements scolaires, la réalisation d’infrastructures économiques, la formation professionnelle, la création d’emplois durables et le développement de l’entrepreneuriat.

Ainsi, à travers ce programme, ce sont plus de 15 000 jeunes qui seront directement accompagnés pour mettre en œuvre cette nouvelle dynamique socio-économique par la création d’emplois et l’appui au développement de l’entrepreneuriat en Guinée.

Suivez INTEGRA Guinée sur Twitter| Facebook |

Suivez la Délégation de l’Union européenne en Guinée sur Twitter | Facebook |

#INTEGRA_GUINEE | #AfricaTrustFund | #PNUD | #ITC | #ENABEL | #GIZ | #TeamEurope | #EUSolidarity | #AUEU | #UE

Après avoir formé 90 jeunes dans les régions administratives de N’zérékoré, kankan, et conakry le programme d’appui à l’intégration socio-économique des jeunes (INTEGRA), initié conjointement par l’Union européenne et le Gouvernement guinéen, poursuit sa formation en infographie et webdesign à Kindia et Labé du 21 juin au 03 juillet 2021 à l’endroit de 60 jeunes bénéficiaires.

Cet atelier va permettre aux récipiendaires de développer des connaissances sur les règles théoriques et pratiques de la création graphique (couleurs, typographies, ergonomie…). Il couvrira également l’apprentissage sur la mise en place d’une identité visuelle, à la conception de maquettes et la maîtrise des différents outils utilisés dans ce secteur. Par le biais d’une approche orientée sur l’apprentissage par la pratique, le programme vise à renforcer les compétences des jeunes bénéficiaires sur les logiciels Adobe Photoshop, Illustrator et InDesign.

« Les compétences acquises durant cette formation me permettront de répondre au besoin croissant du marché de l’emploi dans le domaine de la communication visuelle en Guinée. Je peux démarrer en tant que freelance » explique Abdoulaye Bah, jeune bénéficiaire de l’atelier.

Mise en œuvre par le Centre du Commerce International (ITC), cette initiative s’adresse prioritairement à des profils ayant un prérequis dans le domaine de la bureautique, pour leur permettre d’acquérir et de renforcer leurs connaissances à l’utilisation des outils d’infographie. Ils pourront ainsi trouver du travail plus facilement dans un domaine à fort potentiel qui débouche souvent sur des opportunités d’emplois durables.

Le programme INTEGRA se veut une contribution pour amorcer de nouvelles dynamiques dans le développement socio-économique en Guinée. Initié conjointement par le Gouvernement guinéen et l’Union européenne au titre du Fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique, INTEGRA crée des opportunités pour la jeunesse guinéenne à travers la préparation à la vie professionnelle dans les établissements scolaires, la réalisation d’infrastructures économiques, la formation professionnelle, la création d’emplois durables et le développement de l’entrepreneuriat.

Ainsi, à travers ce programme, ce sont plus de 15 000 jeunes qui seront directement accompagnés pour mettre en œuvre cette nouvelle dynamique socio-économique par la création d’emplois et l’appui au développement de l’entrepreneuriat en Guinée.

Suivez INTEGRA Guinée sur Twitter| Facebook |

Suivez la Délégation de l’Union européenne en Guinée sur Twitter | Facebook |

#INTEGRA_GUINEE | #AfricaTrustFund | #PNUD | #ITC | #ENABEL | #GIZ | #TeamEurope | #EUSolidarity | #AUEU | #UE

Le programme d’appui à l’intégration socio-économique des jeunes (INTEGRA), initié conjointement par l’Union européenne et le Gouvernement guinéen, a lancé le lundi 7 juin 2021, un appel à candidature de 170 jeunes dans la commune urbaine de Pita pour un parcours de formation de neuf mois incluant la participation à un chantier-école sur le site ‘’Espace Public Youl’’.

Mis en oeuvre par l’agence Enabel dans le cadre du programme INTEGRA, ce parcours de formation vise les jeunes femmes et les jeunes hommes de 18 à 35 ans en situation de sous-emploi, avec un niveau d’alphabétisation n’excédant pas la 10e année. Les jeunes de la commune urbaine de Pita répondant à ces critères ont été tous sensibilisés sur les dangers de la migration irrégulière, et informés des opportunités du programme et de réussite en Guinée.

L’enrôlement de ces bénéficiaires potentiels a été marqué par la forte présence de femmes qui représentent 82% des jeunes identifiés. Les 170 candidats retenus intégreront le parcours de formation dont une des étapes phares est la réalisation d’une infrastructure en chantier-école selon la méthodologie ‘’haute intensité de main d’œuvre’’ (HIMO). La méthode HIMO, qui consiste à employer un maximum de main d’œuvre locale, permet généralement une meilleure appropriation des infrastructures par la population locale et devrait donc en garantir une meilleure durabilité.

Ainsi, les bénéficiaires du programme INTEGRA participeront au développement socio-économique de leur localité à travers la réalisation de l’Espace public Youl, tout en développant leurs compétences professionnelles. L’espace Youl sera en effet un jardin public, un lieu de détente, de rencontre et d’échange pour la population locale de Pita.

En plus du chantier-école, ces 170 jeunes de Pita, dont 140 femmes, seront formés sur des métiers porteurs et à fort potentiel dans leur localité tels que la culture maraichère, la culture de la pomme de terre, la teinture, la chaudronnerie, la menuiserie, ou encore l’aviculture.

Yaye Idiatou BAH, 33 ans, veuve et mère de 4 enfants, bénéficiaire du programme INTEGRA dans la localité de Pita, témoigne de l’importance de ce projet.

« J’ai entendu parler du programme INTEGRA à travers la radio rurale de Pita. Actuellement, il y a beaucoup de chômage chez les jeunes à Pita, je pense que c’est une opportunité qui permettra aux jeunes d’améliorer leurs conditions de vie. »

Le programme INTEGRA se veut une contribution pour amorcer de nouvelles dynamiques dans le développement socio-économique en Guinée. Initié conjointement par le Gouvernement guinéen et par l’Union européenne au titre du Fonds fiduciaire d’urgence de ‘Union européenne pour l’Afrique, INTEGRA crée des opportunités pour la jeunesse guinéenne à travers la préparation à la vie professionnelle dans les établissements scolaires, la réalisation d’infrastructures économiques, la formation professionnelle, la création d’emplois durables et le développement de l’entrepreneuriat.

Ainsi, à travers ce programme, ce sont plus de 15 000 jeunes qui seront directement accompagnés pour mettre en œuvre cette nouvelle dynamique socio-économique par la création d’emplois et l’appui au développement de l’entrepreneuriat en Guinée.

 

Suivez INTEGRA Guinée sur Twitter| Facebook |

Suivez la Délégation de l’Union européenne en Guinée sur Twitter | Facebook |

#INTEGRA_GUINEE | #AfricaTrustFund | #PNUD | #ITC | #ENABEL | #GIZ | #TeamEurope | #EUSolidarity | #AUEU | #UE

Le programme d’appui à l’intégration socio-économique des jeunes (INTEGRA), initié conjointement par l’Union européenne et le Gouvernement Guinéen, a commencé la formation des Délégués Scolaires de l’Enseignement Elémentaire (DSEE), des Directeurs d’Ecoles (DE) et des Enseignant(e)s du cours moyen (CM) sur l’approche de Préparation à la Vie Professionnelle (PVP).

Mise en œuvre par l’Agence Allemande de Coopération Internationale (GIZ), la préparation à la vie professionnelle (PVP) permet le renforcement de l’apprentissages des élèves, à travers des pratiques pédagogiques orientées vers le monde du travail ainsi que la découverte des métiers à l’école primaire. Les élèves découvrent ainsi les métiers pour une future meilleure orientation et insertion dans la vie professionnelle. Entre 2019 et 2021, 6000 élèves seront concernés.

Ces sessions de renforcement de capacités sur l’approche PVP concernent 36 DSEE, 50 DE, et 160 Enseignants des cours moyens. Elles se tiendront simultanément à Faranah, Kindia, Labé et Mamou, du 12 au 17 juin 2021 pour les DE et les DSEE, et du 18 au 25 juin 2021 pour les enseignants(e)s.

Au-delà de la découverte des métiers, la PVP vient enrichir le programme de l’élémentaire en renforçant des disciplines telles que le français, le calcul, les sciences d’observation et l’éducation civique et morale. Ces disciplines sont indispensables à la jeunesse pour opérer des choix raisonnés quant à leur orientation professionnelle dans la perspective de leur insertion socioéconomique dans la société.

Le renforcement des capacités des enseignants en cours contribuera à améliorer l’implémentation de la PVP dans les écoles, grâce au réinvestissement des nouvelles compétences d’enseignement et d’apprentissage et au dispositif de suivi et encadrement rapproché des enseignants mis en place par les directeurs d’école formés.

Le programme INTEGRA se veut une contribution pour amorcer de nouvelles dynamiques dans le développement socio-économique en Guinée. Initié conjointement par l’Union européenne et le Gouvernement guinéen, INTEGRA crée des opportunités pour la jeunesse guinéenne à travers la préparation à la vie professionnelle dans les établissements scolaires, la réalisation d’infrastructures économiques, la formation professionnelle, la création d’emplois durables et le développement de l’entrepreneuriat.

Ainsi, à travers ce programme, ce sont plus de 15 000 jeunes qui seront directement accompagnés pour mettre en œuvre cette nouvelle dynamique socio-économique par la création d’emplois et l’appui au développement de l’entrepreneuriat en Guinée.

 

Suivez INTEGRA Guinée sur Twitter| Facebook |

Suivez la Délégation de l’Union européenne en Guinée sur Twitter | Facebook |

#INTEGRA_GUINEE | #AfricaTrustFund | #PNUD | #ITC | #ENABEL | #GIZ | #TeamEurope | #EUSolidarity | #AUEU | #UE | #GovGn

 

 

Le programme d’appui à l’intégration socio-économique des jeunes (INTEGRA), financé par l’Union européenne a procédé le lundi 03 Mai dernier, au lancement officiel du programme d’accompagnement de 25 jeunes entrepreneurs de 18 à 35 ans dont 11 femmes en présence de Mr Safioulahi BAH, Préfet de Labé. Durant 6 mois, ces jeunes entrepreneurs issus des préfectures de Labé et Pita bénéficieront d’un accompagnement technique et financier visant la structuration et le développement de leur projet.

Dans le cadre du parcours d’accompagnement mis en œuvre par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), ce sont au départ 80 jeunes de Labé et Pita qui ont été sélectionnés à la suite d’un appel à candidature pour une formation de trois jours sur l’idéation et la créativité entrepreneuriale réalisée au mois de mars dernier. INTEGRA a ensuite sélectionné 25 de ces jeunes pour une formation approfondie de 6 mois.

M. Safioulahi BAH, Préfet de Labé dans son intervention a tout d’abord félicité les sélectionnés avant de les encourager : « vous devez être fiers d’intégrer le parcours d’accompagnement des entrepreneurs mis en œuvre par le PNUD à travers le Programme INTEGRA. Nous croyons en vous et profitez de cette expérience pour réaliser votre rêve. L’ambition de faire de la Guinée, la locomotive de l’Afrique ne sera effective que grâce à votre implication. »

M. Elhadj Mamadou DIALLO, Coordinateur du programme INTEGRA au compte du PNUD est revenu sur les objectifs de ce programme : « Nous souhaitons à travers cette initiative, accompagner les projets qui sont porteurs, dotés d’un fort potentiel de succès. Ces jeunes entrepreneurs présents aujourd’hui ont fait preuve d’une assiduité et d’une témérité durant la phase de présélection. Les renforcements de capacité dont ils bénéficieront au cours de cet accompagnement permettront de booster durablement le développement de leur projet ».
M. Youssouf Saran Donzo, Directeur National Adjoint de la Direction Nationale de l’Emploi des Jeunes, déclare quant à lui : « L’un de nos objectifs majeurs est la création de 100.000 entreprises viables, durables et compétitives.

Cette volonté devient progressivement réelle d’une part, grâce à la mise en place de dispositifs techniques, réglementaires favorables à l’émergence et à la consolidation de l’entrepreneuriat des jeunes mais aussi, au soutien sans faille des partenaires au développement notamment le PNUD dans le cadre du programme INTEGRA. »

Bakayoko Mamadou Malal, membre de la 1ère cohorte de Labé, fait part de son engagement : « Nous sommes conscients de l’opportunité qui nous est offerte et espérons qu’à travers cet accompagnement du programme INTEGRA nous réaliserons nos rêves respectifs et contribuerons à la création d’emplois pour nous et d’autres jeunes. Nous sommes résolument déterminés et engagés à réussir nos différents projets ».

À travers ce type de formation, INTEGRA a assuré depuis 2019, l’accompagnement technique de nombreux jeunes entrepreneurs sur l’axe Conakry-Labé. Certains de ces bénéficiaires ont reçu un fond d’amorçage leur permettant de démarrer ou dynamiser leur activité.

Le programme INTEGRA se veut une contribution pour amorcer de nouvelles dynamiques dans le développement socio-économique en Guinée. Financé par l’Union européenne au titre du Fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne pour l’Afrique, INTEGRA crée des opportunités pour la jeunesse guinéenne à travers la préparation à la vie professionnelle dans les établissements scolaires, la réalisation d’infrastructures économiques, la formation professionnelle, la création d’emplois durables et le développement de l’entrepreneuriat.

En définitive, à travers ce programme, ce sont plus de 15 000 jeunes qui seront directement accompagnés pour mettre en œuvre cette nouvelle dynamique socio-économique par la création d’emplois et l’appui au développement de l’entrepreneuriat en Guinée.

Suivez INTEGRA Guinée sur Twitter | Facebook |
Suivez la Délégation de l’Union européenne en Guinée sur Twitter | Facebook |
#INTEGRA_GUINEE | #AFRICATRUSTFUND | #PNUD | #ITC | #ENABEL | #GIZ | #TEAMEUROPE | #EUSOLIDARITY | #AUEU | #EU

Le programme d’appui à l’intégration socio-économique des jeunes (INTEGRA), financé par l’Union européenne, mise sur le renforcement des compétences agricoles et sur l’amélioration des chaines de valeur pour favoriser l’intégration durable des jeunes, notamment dans les zones rurales.  Avec l’appui du programme et grâce aux nouvelles compétences acquises lors des formations, de nombreux agro-entrepreneurs ont pu développer leur productivité et leur compétitivité et ainsi créer des emplois durables dans leur région.

En leur proposant un accompagnement dans l’élaboration de leur projet agricole et en renforçant leurs capacités, le programme INTEGRA permet de professionnaliser et d’élargir la production agricole, d’améliorer la qualité de la production, de la transformation et de la commercialisation. Ces compétences innovantes et la modernisation des approches enseignée par INTEGRA, permettent aux agriculteurs de tirer un meilleur profit de leur récolte, d’éviter les gaspillages et de proposer leurs produits sur les marchés nationaux et internationaux.

 

En développant la capacité des agriculteurs, on augmente le nombre d’offres d’emplois dans les régions rurales.

« Le programme INTEGRA m’a permis de comprendre que les opportunités dans le domaine de l’agroalimentaire étaient nombreuses et m’a poussée à vivre pleinement mon rêve. Grâce à un parcours personnalisé, j’ai su me dépasser, sortir des sentiers battus et lancer officiellement mon entreprise qui commercialise aujourd’hui des produits d’excellente qualité et qui sont très prisés par les consommateurs guinéens. Mon rêve est enfin devenu réalité !» explique ainsi Diariou Sow.

Convaincue que l’agriculture est l’ultime solution menant vers le développement de son pays, elle a créé l’entreprise Diperfect Pouss à l’âge de 26 ans. Basée à Kindia, l’entreprise a démarré avec un demi-hectare de champs d’ananas et s’est rapidement diversifiée vers la culture de maïs. En constatant d’immenses pertes post-récolte, Diariou s’est lancée dans la transformation de céréales locales notamment le latchiri, couscous à base de maïs très prisé en Guinée et qui demeure un incontournable du patrimoine culinaire peulh.

 

En développant son activité, Diariou a créé douze emplois directs.

À travers le programme INTEGRA, Diariou a bénéficié d’un accompagnement technique par des experts permettant la structuration de son projet à travers une étude de marché approfondie, la formalisation de son entreprise et la mise en place de techniques de production et de transformation de ses produits agricoles. Le fond d’amorçage mis à la disposition de son entreprise a permis l’achat d’équipements, d’emballages et de matières premières pour moderniser et accroître sa production.

Accompagnée également par un expert en marketing, Diariou a bénéficié d’un renforcement de capacités en techniques commerciales et d’une digitalisation de son activité permettant ainsi d’élargir son portefeuille clientèle, et d’intégrer des circuits de distribution favorables à l’amélioration des performances de son entreprise. Ses produits d’une qualité remarquable sont distribués dans les plus grands supermarchés de la Guinée ainsi que dans certaines épiceries.


Le programme INTEGRA se veut une contribution pour amorcer de nouvelles dynamiques dans le développement socio-économique en Guinée. Financé par l’Union européenne au titre du Fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne pour l’Afrique, INTEGRA crée des opportunités pour la jeunesse guinéenne à travers la préparation à la vie professionnelle dans les établissements scolaires, la réalisation d’infrastructures économiques, la formation professionnelle, la création d’emplois durables et le développement de l’entrepreneuriat.

Ainsi, à travers ce programme, ce sont plus de 15 000 jeunes qui seront directement accompagnés pour mettre en œuvre cette nouvelle dynamique socio-économique par la création d’emplois et l’appui au développement de l’entrepreneuriat en Guinée.

 

Suivez INTEGRA Guinée sur Twitter| Facebook |

Suivez la Délégation de l’Union européenne en Guinée sur Twitter | Facebook |

 

#INTEGRA_GUINEE | #AfricaTrustFund | #UNCDF | #PNUD | #ITC | #ENABEL | #GIZ | #TeamEurope | #EUSolidarity | #AUEU | #UE

 

Le programme d’appui à l’intégration socio-économique des jeunes (INTEGRA), financé par l’Union Européenne, réalise depuis janvier 2019 des sessions de préparation à la vie professionnelle (PVP) dans les écoles primaires. Ces sessions de préparation permettent aux élèves de découvrir les métiers pour une future meilleure insertion dans la vie professionnelle.

Mise en œuvre par l’Agence Allemande de Coopération Internationale (GIZ), la PVP permet le renforcement de l’apprentissages des élèves, à travers des pratiques pédagogiques plus contextualisées, plus ouvertes vers le monde du travail ainsi que la découverte des métiers à l’école primaire. Cette approche innovante comporte deux dimensions fondamentales : (i) une articulation forte entre les contenus d’enseignements des programmes scolaires avec les pratiques des métiers, et (ii) la découverte des métiers, à travers des visites de terrain et des entretiens avec des professionnels.

Après l’élaboration des supports pédagogiques, un groupe de 92 encadreurs issus des structures du Ministère de l’Enseignement National et de l’Alphabétisation (MEN-A) ont été sélectionnés et formés, pour former à leur tour 106 enseignants de cours moyen (CM) dans 35 écoles sur certaines régions d’intervention du programme INTEGRA, à savoir Faranah, Kindia, Labé et Mamou.

Au-delà de la découverte des métiers, la PVP vient enrichir le programme de l’élémentaire en renforçant des disciplines d’accueil, notamment le français, le calcul, les sciences d’observation et l’éducation civique et morale. Ces disciplines sont indispensables à la jeunesse pour opérer des choix raisonnés quant à leur orientation professionnelle dans la perspective de leur insertion socioéconomique dans la société.

Selon M. Appolinaire Sandouno, le Directeur de l’École Primaire d’Application de Kindia, « à travers la PVP, certains de mes élèves du cours moyen s’intéressent déjà aux métiers tels que la couture, la menuiserie ou encore la mécanique… À titre d’exemple, ces élèves participent à la préparation en menuiserie en assistant à la confection des tables-bancs de l’école ».

Aminatou Diallo, élève en 5ème année de l’école primaire, partage son expérience : « j’ai aimé les cours de PVP, car on fait des transformations de produits industriels et on apprend à faire la transformation des oranges en jus. On a fait des sorties. et tout ça, j’ai vu que c’est très bien. Quand on est parti au garage, j’ai trouvé des choses que je ne connaissais pas ».
Malgré les perturbations sociopolitiques et sanitaires des derniers mois, la PVP continue d’être implémentée et a déjà touché près de 7000 élèves du primaire durant l’année scolaire 2019-2020.

Le programme INTEGRA se veut une contribution pour amorcer de nouvelles dynamiques dans le développement socio-économique en Guinée. Financé par l’Union Européenne au titre du Fonds fiduciaire d’urgence de l’Union Européenne pour l’Afrique, INTEGRA crée des opportunités pour la jeunesse guinéenne à travers la préparation à la vie professionnelle dans les établissements scolaires, la réalisation d’infrastructures économiques, la formation professionnelle, la création d’emplois durables et le développement de l’entrepreneuriat.

Ainsi, à travers ce programme, ce sont plus de 15 000 jeunes qui seront directement accompagnés pour mettre en œuvre cette nouvelle dynamique socio-économique par la création d’emplois et l’appui au développement de l’entrepreneuriat en Guinée.

Suivez INTEGRA Guinée sur Twitter| Facebook
Suivez la Délégation de l’Union européenne en Guinée sur Twitter | Facebook |

#INTEGRA_GUINEE | #AFRICATRUSTFUND | #UNCDF | #PNUD | #ITC | #ENABEL | #GIZ | #TEAMEUROPE | #EUSOLIDARITY | #AUEU | #UE