C’est le match le plus attendu du championnat guinéen de Ligue 1 Salam cette saison. Le clasico de cette année est différent des années précédentes car il intervient à un moment où le Horoya AC et l’ASK s’affrontent dans la quête de la présidence de la FeguiFoot.
 
À la veille de cette rencontre, les deux entraîneurs ont donné une conference de presse ce samedi matin. Le franco-sénégalais de Horoya AC Lamine Ndiaye a déclaré:
 
“C’est un match avec trois points en jeu. Le plus important c’est de bien jouer et de gagner pour se recoller au classement. C’est vrai que ces derniers temps l’AS Kaloum a mieux abordé les clasicos que nous, mais on va tout donner pour arracher les trois points de la victoire. Il faut déjà commencer par respecter cette équipe là. On ne peut pas gagner d’avance.”
 
Le technicien camerounais Désiré Fokou, coach de l’AS Kaloum, revient sur l’engagement des joueurs :
 
“L’objectif, c’est les trois points. Le clasico se prépare et se gagne sur le terrain. On a une équipe jeune. Horoya est une équipe expérimentée. Ils ont pratiquement tous les meilleurs joueurs et c’est un événement de jouer pour ou contre le HAC. C’est un match difficile et les joueurs savent qu’il faut batailler dur pour arracher la victoire.”
 
Le coup d’envoi de ce clasico est prévu ce dimanche à 16h au Stade du 28 Septembre.

C’est une très bonne nouvelle pour l’unique ambassadeur guinéen en campagne africaine cette saison, l’entraîneur de Horoya AC est de retour sur le banc pour le reste de la compétition. 
Le franco Sénégalais Lamine Ndiaye, est détenteur d’une licence UEFA A, la CAF vient d’accorder une approbation exceptionnelle d’une saison à l’entraîneur principal du HAC, M. N’DIAYE Lamine, qui retrouvera ainsi le banc du club pour la suite des compétitions Interclubs de la CAF 2020/21.
Dans un courrier adressé au secrétaire général de la Fédération guinéenne de football

Dans sa conférence de presse d’avant match, le club Guinéen, Horoya Ac qui affronte Eyimba du Nigéria au stade du 28 septembre, au compte des quarts de finale retour de la coupe de la Confédération Africaine de Football, Bonfiface HABA rassure que ses coéquipiers son conscient de l’enjeu de la rencontre.

L’équipe est consciente de l’enjeu du match, il y a une bonne ambiance qui règne dans le groupe. Donc l’objectif c’est de gagner et nous allons le faire》, a réagi l’attaquant des rouges et blanc de Matam, Boniface HABA. Quant à Lamine N’DIAYE, entraîneur du club guinéen, cette rencontre s’annonce décisive pour son équipe.

« Nous avons eu un bon temps de préparation, nous avons récupéré quelques blessés dont Sekou CCAMARA, Bandjan et Mohamed Djibo. Les garçons sont bien motivés. Donc nous allons tout donner pour obtenir la qualification ». A souligné Lamine N’DIAYE.

Le Horoya AC, pour avoir obtenu un match nul (1-1) lors de la manche aller au Nigéria, est sur une bonne option pour sa qualification.

Rendez-vous donc ce dimanche 08 mars, au stade du 28 septembre.

À la veille du match de Classico du championnat guinéen, au compte de la saison 2019-2020, l’Association sportive de Kaloum et le Horoya AC disputent un match ce vendredi 14 février, au stade du 28 septembre de Conakry. Les deux coachs ont conféré avec les journalistes.

Pour le technicien sénégalais du club Horoya, Lamine N’Diaye, ses joueurs sont mentalement prêts pour affronter son adversaire du Kaloum. « Nous avons fait une très bonne préparation, les garçons sont conscients de l’enjeu, il y a quelques absents dont le latéral droit Mengue Camara, mais nous allons tout donner pour gagner le match. On a préparé ce match comme d’habitude, les joueurs connaissent l’importance et la valeur de cette rencontre. On ne laissera rien au hasard, il faut gagner ce match ».

De son côté, Lounceny Mara qui est à son premier classico se dit confiant de ses poulains. Il pense que son adversaire gagne ses matchs. Mais ne convainc pas techniquement.

«J’ai toujours rêvé de jouer un classico. Et je suis très heureux de diriger mon premier classico. Comme dans les autres matchs, nous avons bien préparé celui-ci. C’est vrai que le Horoya AC gagne, mais ce qu’on a vu lors de ses derniers matchs nous rassure que l’adversaire est tenable. Si nous nous battons jusqu’à la fin du match, je pense qu’on peut sortir un gros résultat. Le classico se gagne dans la tête, et c’est le plus important de la saison».

Les fans du cuir rond sont attendus ce vendredi 14 février, au stade du 28 septembre à partir de 16 TU.