Les 72 Heures du Livre ont débuté ce vendredi 23 avril 2021 ! Organisée par les éditions de l’Harmattan Guinée et l’Association Guinée Culture, cette 13ème édition se tiendra sous le thème “La Covid-19 : la place des femmes, de la jeunesse et de la paix dans le pays dont nous rêvons” et se tiendra les 23, 24 et 25 avril au Chapiteau du Palais du Peuple de Conakry.
 
Durant ces trois jours, il y aura des expositions, des dédicaces, des signatures, des tables rondes, des conférences-débat, des ateliers et des projections.
 
Le lancement de cette édition a débuté par la présentation du livre sur Ebola de Dr Sakoba Keita, Directeur Général de l’ANSS, sous la Présidence d’honneur du Ministre de la Santé et en présence de plusieurs personnalités du pays.
 

Sansy Kaba Diakité, Directeur Général de l’Harmattan Guinée, a déclaré :
« Nous sommes aujourd’hui le 23 avril, journée mondiale du livre et des droits d’auteurs. C’est ce jour que l’UNESCO a choisi pour célébrer le livre et la lecture.
C’est aussi ce jour que nous avons choisi pour lancer le livre de notre Dr Sakoba National, “Ma lutte contre Ebola”. Au nom des éditions l’Harmattan, je voudrais très sincèrement remercier Dr Sakoba. Nous savons tous que ce médecin est très chargé mais il a accepté de faire l’exercice avec nous.
 
Le livre est important dans la vie. Le livre est important pour une nation. Le livre, c’est la vie elle-même. Dans ce livre, Dr Sakoba nous partage son expérience, ce qu’il a vécu et qu’il souhaite transmettre à la jeunesse guinéenne. Pour cela, les éditions l’Harmattan lui disent bravo ».
 

Sansy Kaba rajoute : « Notre souhait est que d’autres médecins et cadres prennent l’exemple sur ce docteur pour aider notre pays à se construire. Le livre peut vraiment aider notre nation à être une nation émergente ».
 

Dr Sakoba Keita a ensuite fait part de ses sentiments et l’émotion était au rendez-vous.  Ses quelques mots résument son livre : « Cet écrit, je le produis en guise de témoignage. Je le fais aussi pour la nouvelle génération, qui a le droit de savoir ce qui s’est réellement passé en Guinée entre 2014 et 2016, pour qu’elle puisse en tirer des leçons à l’avenir ».
 
Une minute de silence a été observée pour les victimes d’Ebola et de la Covid-19 en Guinée.
 
Cette conférence a pris fin par une séance de dédicace du livre “Ma lutte contre Ebola”, vendu à 270 000 GNF.