À l’instar de plusieurs artistes africains, le reggae man Tiken Jah Fakoly apporte sa touche de contribution dans la lutte contre la Covid-19. Il dévoile donc un nouveau clip intitulé « Corona ».

Tiken s’est exprimé sur sa chaine YouTube.

« Un an après la sortie de son dernier album « Le monde est chaud », Tiken Jah Fakoly revient avec un nouveau single « Corona ». Un nouveau titre bien évidemment lié à l’actualité et dont les revenus seront reversés à l’association. Un Concert, une école. Toujours prompt à se faire la voix, non d’un peuple, mais de l’Humain au sens large, Tiken Jah Fakoly entraine donc ses congénères en musique, à respecter distanciation sociale et règles hygiéniques afin de contrer la Covid-19. Comme à son habitude, c’est avec des mélodies fortes, des cuivres entrainants et une tonalité positive et bienveillante qu’il réussit à nous faire danser au son de l’actualité. Produit à Bamako durant la période de pandémie, « Corona » est un hymne à la vie, un appel à se protéger les uns les autres ».

Sorti en février dernier, le clip « Doucement » du groupe de musique urbaine, Banlieuz’art, atteint la barre de 1.123.298 aujourd’hui sur sa chaîne YouTube.

Banlieuz’art est l’un des groupes phares de la scène urbaine guinéenne. Le duo tourne en Guinée mais aussi à l’étranger. Il vient à nouveau de prouver son talent avec ce clip qu’il a dévoilé il y à peine deux mois sur sa chaîne YouTube. À travers la musique, le groupe est aussi engagé en faveur des causes qui leur tiennent à cœur, notamment la promotion des droits des femmes en Guinée.

À rappeler que dans ce clip, Marcus et son binôme King Salamon prônent la paix. Le duo s’est inspiré de la situation socio-politique que traverse la Guinée, pour chanter la paix et demander à tout un chacun de faire doucement.

Redécouvrez le clip

Ces dernières années, les fruits du label « Musik 100frontières » sont des artistes qui se sont fait une place importante dans le milieu musical guinéen. C’est le cas de la chanteuse Ibro Gnamet, fille du célèbre artiste Ibro Diabaté, l’une des révélations de la musique populaire en Guinée qui vient d’annoncer la création de sa propre chaîne sur YouTube.

Si auparavant ses œuvres étaient mis en ligne dans la chaine YouTube de son frère Azaya, désormais en 5 ans de carrière, l’auteur de ‘’Nkaléki’’ a enfin sa propre chaîne YouTube. Elle l’a fait savoir sur sa page Facebook en invitant ses fans à s’abonner sur le lien qu’elle a partagé.

« Coucou mes amours.
J’ai le plaisir de vous annoncer que désormais j’ai ma propre chaîne YouTube.
Je vous prie de cliquer sur le lien ci-dessous et de vous abonner afin d’être au cœur de mes prochaines sorties de clips et singles de mes œuvres…
Merci d’avance pour tout le soutien…
C’est la Guinée qui gagne🇬🇳
#MUSIK100FRONTIERES
L’album #Nkalékhi est déjà disponible sur la chaîne
https://www.youtube.com/…/UCGmUM3-iL8ojOPCdQ98EeeQ/featured… »

À l’instar de plusieurs artistes guinéens, la jeune rappeuse, Keyla K, invite la chanteuse Khady Diop sur un morceau de sensibilisation et de lutte contre le Coronavirus en Guinée qui a déjà fait plusieurs victimes.

Dans ce clip vidéo intitulé « wo méfiez » (stop covid 19), les deux divas invitent la population à respecter les mesures d’hygiène afin de briser la chaine de propagation de la maladie, car elle existe pour de vrai.

Découvrez le message de Khady et Keyla à travers cette vidéo disponible sur YouTube.

Après le succès phénoménal de son clip intitulé ‘’Naturel’’, le jeune chanteur Saifond Baldé a dévoilé un deuxième extrait de son album ‘’Fodari’’, sorti en janvier dernier, et qui a atteint aujourd’hui la barre de 2 millions de vues sur YouTube.

Alors qu’il devait faire la dédicace de son premier album ’’Sabou No Wely’’ le 21 mars dernier, mais reporté à cause de la pandémie du Coronavirus, l’auteur de « Ghari Djinna » voit le nombre de vues de ses œuvres grimper. À ce jour, « Fodari » qui a seulement trois mois de durée sur YouTube atteint 2 millions de vues.

Sans oublier que ce n’est pas la première fois que les tube du jeune artiste de l’afro pastorale atteint un nombre aussi remarquable en un laps de temps.